Marseille, coté cuisine

 Marseille Provence Gastronomie 2019 ou MPG2019, sous ce nom de code se cache une initiative du département  des Bouches du Rhône. Donc, c’est la dernière ligne droite avant la fin de cette action de promotion. Une bonne excuse pour se rendre dans la cité phocéenne.

On commence par le marché aux étals alimentaires aux saveurs provencales, on a que l’embarras du choix! Moi, j’ai un (petit) faible pour le marché Bio du mercredi du Cours Julien : fruits, légumes, charcuterie et fromage…un régal pour les yeux avant celui des papilles!

 

Puis direction le bord de mer, il est l’heure de revêtir son tablier de cuisine pour un cours Magistral de cuisine autour du plat emblématique de Marseille… la BOUILLABAISSE, bien sur

L’après midi, direction Aubagne pour un  rendez-vous dans la ferme pédagogique qui produit la brousse du Rove  (AOC obtenue en 2018 ) et des fromages de chèvre fermiers. Sur ce territoire c’est une espèce de chèvres très rustique : la chèvre du Rove qui se nourrit de plantes issues de la garrigue d’où ce gout particulier qui vaut le détour.

 

https://youtu.be/KWADdD4rwf0

Escapade Sètoise

La mer d’un côté, l’étang de l’autre, entre les deux de jolis canaux… Et pourtant “l’île singulière” n’a rien de balnéaire. Car, même hors saison, le premier port de pêche du littoral français est toujours en effervescence.

En descendant au-delà de Montpellier, jusqu’à Sète, on s’attendait à retrouver l’atmosphère des stations balnéaires de notre enfance : du béton, des promenades saturées de marchands de glaces et de manèges, et des plages aménagées. Mais Sète ne ressemble ni à Palavas ni à La Grande-Motte. “L’île singulière”, comme l’avait baptisée Paul Valéry, enserrée entre la mer et l’étang de Thau, est avant tout un port de pêche, le premier du littoral français méditerranéen. Ses chalutiers, ses thoniers, sa criée en font une ville « travailleuse » et vivante. Une ville culturelle aussi, dont les canaux, les vieux quartiers de pêcheurs et les ruelles lumineuses continuent d’inspirer artistes et cinéastes.Depuis les halles, par le passage du Dauphin, on arrive le long du canal Royal, où s’alignent des centaines de bateaux de pêcheurs colorés. Les petits en repèrent même un qui a coulé à pic. C’est là qu’en août, à la Saint-Louis, ont lieu les fameux tournois de joutes. Perché sur un bateau, un jouteur protégé par un pavois (bouclier) tente de faire tomber l’adversaire à l’eau avec sa lance. La tradition remonte au Moyen Age, mais continue d’attirer locaux et touristes. La promenade le long du quai de la Marine, bordé de restaurants et de boutiques, est agréable. Au pont de la Savonnerie (2), embarquement immédiat dans l’un des bateaux de Sète Croisières, pour découvrir la ville au fil de l’eau. Le Canauxramapour une visite des canaux en passant sous les neuf ponts, ou L’Aquarius, qui sort en mer.

Retour face à la criée (3), devant laquelle une trentaine de chalutiers déchargent des cageots de poissons. De l’extérieur, cet immense hangar ne ressemble pas à grand-chose. C’est à l’intérieur que le ballet se joue, et que défilent bacs de dorades, de rougets, de seiches – il se vend jusqu’à 700 lots par heure aux enchères. Dommage, les acheteurs ne crient plus à l’ancienne, mais appuient simplement sur un bouton pour passer commande – la criée sétoise a été la première d’Europe à être informatisée.

Direction : “La Mamma”. Comme attiré par le clocher de la décanale Saint-Louis (4), qu’on aperçoit depuis les quais, on quitte le bord de l’eau pour rejoindre le Quartier haut. L’ancien fief des pêcheurs « marins » a gardé le charme d’antan, ses ruelles étroites, ses petites maisons de deux étages aux façades roses et jaunes. On s’arrête place de l’Hospitalet, devant l’opulente sculpture de Richard Di Rosa  : La Mamma. C’est face à cette femme pulpeuse aux lèvres charnues que l’on s’arrête pour dîner de quelques tapas, au café Le Social  : un bar de copains, fief d’une des sociétés de jouteurs sétoises, où l’ambiance est à la fois populaire et branchée.

article du Monde https://www.lemonde.fr/m-voyage-le-lieu/article/2016/02/16/deux-jours-a-sete-la-bouillonnante_4866317_4497643.html

Du Vin et de l’Art en PROVENCE

Depuis 2002, Château La Coste porte une attention toute particulière au traitement des vignes, au processus de vinification et à la qualité du vin produit sur ses terres.

L’architecte Jean Nouvel a ainsi été chargé de réaliser une cuverie de technologie avancée afin de produire le meilleur vin possible. Cette technologie permet aujourd’hui l’expression naturelle du vin et offre une nouvelle dynamique à une tradition ancienne.

Découvrez les vins Château La Coste et initiez-vous aux méthodes de vinification en visitant notre chai réalisé par Jean Nouvel, suivi d’une dégustation des vins rouge, rosé et blanc.

Château La Coste apparaît aujourd’hui comme un domaine où les vignes, l’art et l’architecture s’expriment librement. Artistes et architectes y participant sont invités à visiter le lieu et à découvrir la beauté de ses paysages, puis à choisir l’emplacement qui accueillerait leur création.
Le domaine continue de se développer avec un certain nombre d’installations à venir.
Venez vous promener à travers bois, collines, champs d’oliviers et vignes du domaine afin de découvrir les oeuvres d’art et installations des artistes et architectes contemporains invités.
Tadao ANDO, Louise BOURGEOIS, Alexander CALDER, Mac COÍLÍN,
Frank O. GEHRY, Liam GILLICK, Andy GOLDSWORTHY, GUGGI,
Carsten HÖLLER, Paul MATISSE, Tatsuo MIYAJIMA, Jean NOUVEL,
Jean-Michel OTHONIEL, Jean PROUVÉ, Sean SCULLY, Richard SERRA, Tom SHANNON, Michael STIPE, Hiroshi SUGIMOTO,
TUNGA, Franz WEST.

 

un p’tit air de printemps!

Vous le sentez ? Mais oui, ce petit air de printemps qui commence à pointer le bout de son nez ! Il est partout : dans les champs avec les amandiers en fleurs, dans les collines avec les asperges sauvages qui n’attendent qu’une bonne omelette pour diffuser toutes leurs saveurs et dans les villes avec le retour des hirondelles ? Bref, il est grand temps de prendre l’air.

Demandez nous le programme!

 

Carol Milliez met les vins, la gastronomie et le terroir à l’honneur avec ProwineTour

Présentation

Carol Milliez a crée Prowinetour, est une association spécialisée dans l’organisation de prestations d’oenotourisme, il y a maintenant 8 ans et à l’époque c’était vraiment une pionnière. Grâce à ses services, découvrez les vins, la gastronomie et notre belle région autrement!

Expliquez nous ce que vous faites, depuis quand, pourquoi … 
Nous organisons des escapades guidées dans les vignobles du Sud de la France, des ateliers de dégustations de vins, des cours de cuisine et des ateliers de Mixologie (pour apprendre à faire des cocktails).

Nos clients sont des curieux qui viennent se faire plaisir ou des amateurs de vins; notre objectif, c’est de créer du lien entre le vigneron et le visiteur.

Décrivez nous vos projets à venir, vos objectifs, vos rêves…
Nous souhaitons intensifier nos offres : bientôt, un cours sur la fabrication des macarons, une visite privée dans un domaine viticole, une balade gourmande dans la ville qui reste un vraie terrain de jeux!… Moi je rêve d’un très grand marché hebdomadaire aux saveurs de la Méditerranée sur l’esplanade…
montpellier-now
Depuis quand habitez vous à Montpellier ? 
Depuis 17 ans

Pourquoi avoir choisi Montpellier ? 
Parce que c’est une ville dynamique, jeune, qui ose beaucoup de choses… rien ne pouvait prédire lorsque la ville est née en 985 que cette ville aurait un tel destin!

Quel est votre endroit préféré à Montpellier ? 
J’aime beaucoup le jardin des plantes pour me « poser », bouquiner et la place de la Canourgue

Quelle est votre équipe de sport préférée ? 
MHR Féminine

Que pensez vous de ToutMontpellier.fr ? 
C’est un excellent moyen pour créer un réseau dynamique et donner un peu plus de visibilité à nos actions promotionnelles

LA PROVENCE DES PAPES version Escapade viticole*

Une excursion 100% vin!

Des vignes et des oliviers…mais pas que ! Un terroir multiple, riche en Histoire et en parfums….

dentelles-montmirail-12-3001504167080_FEDESitué au cœur des Dentelles de Montmirail, le vignoble de Beaumes de Venise a été promulgué Côtes du Rhône pour ses vins rouges. Mais Beaumes de Venise, c’est d’abord le Muscat, de l’or en bouteille. Il est connu dans le monde entier, et a la réputation d’être parmi les meilleurs. Vous pourrez déguster ce fameux cru aprés la visite de la cave  d’un domaine viticole.

"Enfant des Dentelles de Montmirail, Beaumes-de-Venise dernier-né des crus de la Vallée du Rhône. Le vignoble vous offrira un panorama exceptionnel sur les Dentelles de Montmirail.oile un terroir à la signature forte. Contraste de miel et de rugosité, de paix et de force, lieu de paradis encore préservé."
CHRISTOPHE TASSAN Sommelier Ambassadeur du Rhône
un peu d'histoire : les premiers Muscats furent plantés à Beaumes vers 600 avant J.C. par les colons grecs. Dès 1309, le Pape Clément V et la Chambre apostolique possèdent une muscadière. Si les guerres de religions du Moyen-Age réduisent fortement le vignoble, les grands du royaume dégustent régulièrement le Muscat. 

Mais il est grand temps de se diriger vers Cairanne, dernier-né des crus de la vallée du Rhone. Amateurs de photos, le vignoble vous offre un panorama exceptionnel sur les Dentelles de Montmirail!

"Caché derrière un paysage mélodieux, Cairanne dévoile une étonnante plénitude soigneusement organisée, enrobée d’une patine de velours."
CHRISTOPHE TASSAN Sommelier Ambassadeur du Rhône

 

Enfin, nous termirons cette superbe journée à Châteauneuf du Pape c’est le CRU le plus prestigieux cru de la Vallée du Rhône coté Sud!

Les vestiges du Château offre  une vue imprenable sur toute la vallée jusqu’à Avignon,  le  vignoble, la vallée du Rhône, les Alpilles, le Luberon, le Mont Ventoux…bref, c’est un concentré de Provence sous vos yeux!.

Si nous avons encore un peu de temps un sentier balisé qui part de l’ouest du village pour un circuit à travers les vignes en passant par le Rhône qui vous permet de voir les vignes de près.

 

carte-de-l-Appellation

Le vignoble fut à l’origine planté par les Papes au Moyen Âge, et est renommé depuis le XVIIIe siècle. Châteauneuf du Pape devint en 1936 la première appellation d’origine contrôlée reconnue officiellement dans les Côtes du Rhône. Coté chiffres : Il s’étend sur plus de 3300 hectares et est exploité par 55 domaines viticoles et près de 300 vignerons. 

 

 

* l’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Visite thématique : l’influence de Montpellier dans l’histoire de la viticulture française

On a pour coutume de dire que Montpellier est la capitale de la viticulture…et non la capitale du vin en France, ce qui n’est pas tout à fait pareil!
C’est l’objectif de cette visite que de remplacer Montpellier au cœur du grand marché des vins Languedociens mais pas que….D’abord un petit rappel historique, le Languedoc est bien un berceau de la viticulture en France…25 siècles, il y a 2500 ans cette ville n’existe pas mais pas très loin, à Lattes il y a été retrouvés des raisins fossilisés (source J. Clavel)…ça y est la voie de la viticulture était ouverte. Tantôt triomphante après la crise du phylloxera tantôt dramatique – grande révolte des vignerons 1907, retracer l histoire du vin ici, c’est forcement parler de ses hommes qui bien qu’étant extérieur au monde du vin,  y ont laisser quand même leurs empreintes :  Arnaud de Villeneuve,  Rabelais et sa dive bouteille, Jacques Coeur…. Ainsi, vous le constatez, les vins ici ont une histoire!

800px-Jean-Antoine_Chaptal_(1756-1832),_comte_de_ChanteloupChaptal, père de la chaptalisation…..diplômé de l’école de médecine de Montpellier  Jules-Emile_Planchon._Photograph_by_Huguet-Moline._Wellcome_V0027022Planchon, il sauve le vignoble français en identifiant le mal qui provoque le phylloxera (square en face de la gare de Montpellier)

pour compléter la visite, je vous invite à lire https://www.croquelinottes.fr/livre/1588113-21eme-siecle-des-vins-du-languedoc-jean-clavel-causse-editions

Uzès, confidentielle et élégante

 

Mais Inimitable les jours de marché !
Située à quelques kilomètres du Pont du Gard, Uzès se love dans un vallon verdoyant, c’est en effet à ses pieds que coule le source d’Eure qui ira alimenter le Pont du Gard .
Venir à Uzès, c’est renouer avec le charme d’une petite ville provinciale qui s’anime les jours de marché, le samedi matin et qui nous invite à la flânerie dont la réputation a depuis longtemps franchi les limites de la région. Il se tient de la Place aux Herbes et sous les arcades
Ceinturée par le boulevard Gambetta, la ville médiévale est un dédale de ruelles et de places ombragées bordées d’Hôtels particuliers classiques, c’est auss l’un des plus vastes secteurs sauvegardés de la région. Profitons en…laissez vous bercer par le charme de cette ville secrète!

Balade Guidée et Gourmande à Montpellier

Aujourd’hui, direction Montpellier pour une visite pas tout à fait comme les autres : c’est une visite durant laquelle nos sens seront à l’honneur!

Départ de la place de la Comédie,  qui concentre une grande partie de la vie sociale de la ville, nous nous arrêterons sur quelques éléments d’architecture avant de poursuivre en empruntant le chemin de St Jacques.

7170701706_1f05744771_m

puis déambulation dans les ruelles médiévales de la ville, pour y découvrir quelques curiosités souvent amusantes…. et l’immanquable rue du Bras de fer.

Sans oublier, bien sur, un passage par le quartier St Roch et son trompe l’oeil….tiens, tiens, Saint Roch et son chien, ça vous parle?

IMG_0414021-montpellier-big

7170833178_3cbcb12964_m

Mais l’heure avance et il faut poursuivre vers l’arc de triomphe, si si …plus beau que celui de Paris et surtout plus ancien. La ville de Paris aurait elle copié Montpellier?

montpellier

Avançons nous vers la majestueuse Place de la Canourgue, fin de notre balade guidée mais démarrage de notre dégustation méditerranéenne. J’ai hâte!

6786_place-de-la-canourgue_montpellier

Dégustation en privé d’huitres et de Picpoul de Pinet

Rendez vous aujourd’hui sur l’étang de Thau, magique en cette saison pour une dégustation d’huitres et de Picpoul de Pinet.

Une cabane au bout du chemin de terre, c’est là! Un lieu confidentiel face au Mont St Clair. Magique, tout n’est que luxe, calme et volupté!

Après une balade en bateau pour nous aider à comprendre comment se déroule l’élevage des huitres, retour sur la terre ferme pour notre dégustation privée; un tête à tête avec des produits du terroir d’une qualité exceptionnel!

Juste un très bon moment, hors du temps! IMG_0732-300x225

11174519_1614424702128144_4099094816279912981_o

Prestation pour groupes uniquement : privatisation de l’espace dégustation et du bateau. N’hésitez pas à me consulter.

 

 

 

Du vin et du Vent au Ventoux! 1/2

Waouh! la vue sur le Ventoux nous coupe le souffle….nous confirmons, il en impose ce Géant de Provence, culminant à 1912 mètres d’altitude. Montagne mythique pour les uns, tant redoutée par d’autres (pauvres cyclistes!), il reste un lieu d’observation privilégié des scientifiques et, le saviez-vous, sa spécificité et sa richesse naturelle ont été reconnues par l’UNESCO, qui a classé le Mont-Ventoux en réserve de biosphère. Félicitations!

mont-ventoux

Pour ma part, je n’ai aucun mérite, ce n’est pas en vélo que j’ai abordé le Ventoux mais en voiture! De son sommet, la vue y est époustouflante! On découvre l’un des plus vaste panorama d’Europe, dominant la Vallée du Rhône, les Baronnies et le plateau du Vaucluse. Bref, un panorama à nous couper le souffle. Vu d’en haut, ces villages de Provence ressemblent tous à un village de crèche : villages perchés dont les pierres ont été patinées par le temps et le soleil, avec comme toile de fond,  les vignobles.

phpThumb_generated_thumbnailjpg

Mais profitons de l’air frais pour déguster quelques produits du terroir achetés au marché de Sault, de quoi organiser une petite halte gourmande : fromages de chèvre en pavé, en bûche ou en pyramide, huile d’olive, miels et confitures et panier de fraises! Nos papilles n’en reviennent pas et nos yeux, non plus!

FMAPAC084CDT0006079_1

 

 

 

Visite VINTAGE à Marseillan

Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec une vieille dame, peut être devrais-je dire avec une Institution. Direction, Marseillan, charmant port en Languedoc situé sur l’étang de Thau. Le site invite à la flânerie le long du quai…

10421307_752741484802502_661345167884363824_n

mais  nous sommes attendus à quelques pas de là. Nous avons rendez-vous chez NOILLY PRAT pour une visite « Vintage ».  Que de charme dans cette vieille bâtisse totalement rénovée qui conserve, depuis 1813, la recette secrète de la fabrication de ce vermouth que nous connaissons tous, le Noilly Prat.

10357535_654432397966745_4605470683441386481_n

 

Cette visite permet de comprendre l’alchimie des éléments naturels qui fait la particularité de ce vin apéritif mais les gourmands l’utilisent aussi pour la confection de certaines sauces.

10527692_666773526732632_8219752654467000027_n

La visite se termine par une dégustation commentée.

Différentes visites payantes sont possibles jusqu’à l’organisation d’un atelier Cocktails, à base de Noilly Prat, bien sur!

safe_imageTTZSSW7W

Balade gourmande à Avignon, Provence

à quelques mètres de l’austère Palais des Papes, rendez vous aux Halles d’Avignon, belle institution dynamique et grand marché provençal avec une quarantaine de commerçants; ambiance authentique, produits de qualité, professionnels intarissables….bref, venir aux halles, c’est découvrir la Provence coté gourmand. 430589_293014677432066_1728498138_n

mais ce n’est pas tout….profitons d’être en ville pour aller rencontrer d’autres artisans et de goûter certaines spécialités très provençales.photos

Cette balade d’environ trois heures ravivera vos papilles et réchauffera votre coeur!

coté pratique : visite guidée, uniquement le matin du mardi au samedi, comprend une dégustation de vin, d’huile d’olive et d’autres produits du terroir.

tarif environ 50 euro/personne

Dégustation d’une huitre de luxe …sur l’étang de Thau

IMG_0295-300x225

Si l’objectif de la visite, c’est bien sur découvrir et de comprendre comment ici sur l’étang de Thau on élève les huitres, la visite des parcs à huitres de la famille Tarbouriech n’a rien à voir avec les autres producteurs d’huitres.

Déja la visite se fait en bateau éléctrique et ici le parc ostreicole est équipé de panneaux photovoltaiques…Vous l’aurez compris, ici chez les Tarbouriech, tout est différent! et surtout leurs huitres,

huitres-roses-tarbouriech-et-seven-1397660184

On va donc comprendre toutes les spécificités liées à la production de cette huitre « spéciale Tarbouriech » avant de la déguster, bien sur! car c’est le fruit d’un miracle et de l’obstination d’un homme : Florent Tarbouriech qui suspend les huîtres de son étang à des cordes et qui, tous les jours, prend son canot pour aller les relever, les sortir de l’eau, simulant à la main une marée fictive.

IMG_0732-300x225Le résultat : une huître lisse, assez plate, à la coquille rosie au soleil, tendre, très charnue, légèrement iodée et distillant avec bonheur un léger goût de noisette et de champignon. Un goût unique et subtil que les plus grands chefs s’empressent d’inscrire à leur répertoire.

Le reste suit. Des dizaines de panneaux solaires installés sur son parc, une commande électronique, des marées artificielles gérées du bout de l’iPhone : le miracle se répète. Les huîtres Tarbouriech de l’étang de Thau gagnent leur légitimité. Venez les déguster!

Dégustation de navettes…made in Marseille, bien sur !

Les navettes, un secret jalousement gardé à Marseille!

navette-fleur-oranger-marseille

Mais comment vous la décrire ? C’est une gourmandise en forme de barque qui vous invite à un délicieux voyage.Dorée comme un épi de blé au soleil, légèrement sucrée, délicatement parfumée à la fleur d’oranger, sa texture est surprenante et vous réserve des surprises.Chut !Les mots ne peuvent remplacer les sensations qui s’épanouissent dans votre bouche. D’abord croquante, elle s’attendrit pour vous offrir un bouquet de saveurs.Embarquez, goûtez la et faites le voyage….vous ne l’oublierez plus!

Donc rendez-vous dans l’institution marseillaise : le Four des navettes (136 Rue Sainte – Marseille 7°) : « Plus ancienne boulangerie de Marseille, placée sur la voie sacrée qui mène à l’Abbaye Saint Victor, elle appartient au Maître Artisan Boulanger Jean-Claude Imbert et à son fils Nicolas. Depuis plus de 200 ans, le secret de la recette de la Navette est jalousement gardé et les trois propriétaires du Four des Navettes depuis sa création (en 1781) se sont transmis l’exclusivité du savoir-faire. 

Le four à voûte, construit à la fin du XVIIIème siècle fonctionne encore aujourd’hui et permet d’obtenir la qualité incomparable des navettes. Il leur est exclusivement consacré. 
Élément du patrimoine culturel local, le Four des Navettes a une valeur historique reconnue, mais sa vraie valeur tient à l’attachement gourmand et aux rituels qui sont associés à ces navettes« . http://www.fourdesnavettes.com/

Mais les navettes ne se trouvent pas qu’à Saint-Victor. De l’autre côté du Vieux-Port, au Panier, les habitués du quartier ont aussi leur préférence : Les Navettes des Accoules de l’artisan José Orsoni.

bon appétit!

Balade autour de la truffe et du vin en Drome provencal

Profitez de la saison pour venir découvrir la truffe noire du tricastin et le fameux marché aux truffes de Richerenches.

Accompagnement sur le marché, astuces pour cuisiner la truffe et la marier avec le vin, visite de vignobles, de caves et dégustations…n’hésitez plus!
Tous les trésors de la Drôme Provençale s’offrent à vous!

Le marché aux truffes de Richerenches est le plus grand marché aux truffes d’Europe.
Il débute en novembre et se poursuit jusqu’à fin mars.
Tous les samedis matin, de 9h00 à 13h00, courtiers, trufficulteurs, touristes et curieux … se retrouvent sur l’Avenue de la Rabasse et le Cours du Mistral.
Les conversations tournent autour d’un seul sujet : la truffe.
Après avoir fixé le cours, les transactions peuvent commencer …
Vers 13h00, la rue se vide tandis que les éfluves du précieux champignon continuent de planer dans le village …

Mais la Drôme Provençale et l’enclave des papes sont également des terres viticoles où l’on cultive la vigne avec amour.
A travers les domaines et caves, vous découvrirez le vin depuis la terre jusqu’au verre et le travail quotidien de vignerons passionnés par leur terroir.

le Provence gourmande selon Giono

« Un livre de cuisine chaleureux et intimiste, alimenté par les textes de Jean Giono et porté par les anecdotes et les souvenirs de sa fille.Prix Eugénie Brazier 2014 »
« Mon père était un gourmand, pas un gourmet, habitué à la cuisine familiale plus qu’à la cuisine raffinée. C’était un sensuel, ses sens lui servaient à goûter le monde : le voir, le sentir, le toucher, l’entendre. Il s’en servait pour son bonheur, dans son espace réduit puisque, “Voyageur immobile”, il a peu quitté et fort tard la Provence. Se mettre à table était pour lui un grand plaisir. Je me souviens de l’atmosphère joyeuse, détendue, de tous nos repas de famille, repas souvent partagés avec des amis ou de simples visiteurs qui, s’étant attardés dans le bureau de mon père à l’heure du repas, étaient conviés à partager notre ordinaire. Pour eux, peu importait ce qu’il y avait dans l’assiette, ou dans leur verre, ils buvaient littéralement les histoires que mon père racontait. »Sylvie Giono a reconstitué le cahier des recettes familiales, ancrées dans la Provence, l’huile d’olive et les herbes des collines, qui faisaient le quotidien et le bonheur de son père. Elle y ajoute ses souvenirs et les photographies de l’album de famille, ainsi que de savoureux textes choisis dans l’œuvre de son père.
Anecdotes et extraits littéraires s’entremêlent pour retracer l’atmosphère d’une maison haute en couleurs, où, au moment du plaisir simple des repas partagés, Giono, écrivain gourmand, devenait conteur.
Sylvie Giono, fille cadette de Jean Giono, a consacré sa vie à faire vivre l’œuvre de son père de diverses façons, entre autre en créant les Journées Giono, qui se tiennent tous les ans en juillet à Manosque. Elle a vécu une grande partie de sa vie au Paraïs qu’elle a souhaité « laisser dans son jus » pour la faire découvrir aux visiteurs. Elle est co-auteur avec sa sœur Aline de Mon père(Gallimard Jeunesse, 2003) Elle a publié aux éditions Belin Jean Giono à Manosque, dans la collection « de l’intérieur ».

Circuit de l’Olive dans le Vaucluse

Les olivades : le meilleur moment pour découvrir l’olive

le meilleur moment pour découvrir l’olive, c’est la saison des olivades, cette période de la fin novembre – d’ailleurs ce vieux dicton, « A la saint Catherine, l’huile est dans l’olive », annonce le début de la saison – à la fin janvier, lorsque les fruits sont récoltés, amenés aux moulins pour obtenir des huiles fruitées, dont certaines récompensées au niveau national, telle l’huile produite par la Bastide du Laval, à Cadenet, primée au Concours général agricole à Paris en 2012.
La fabrication de l’huile se déroule en six étapes fondamentales, de la cueillette au moulin :
–  Le gaulage (récolte manuelle
ou la cueillette mécanique en faisant vibrer l’olivier ; d’immenses filets sont étendus sous les arbres pour récupérer les fruits)
– Le lavage
– Le broyage, aussi appelé trituration, opération au cours de laquelle les olives sont broyées avec leurs noyaux
– Le malaxage jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse
– Le pressage sur des scourtins desquels s’écoule, au cours de cette première pression à froid d’une durée de 35 minutes environ, un mélange d’huile et d’eau
– La décantation, pour ne conserver que l’huile, dont la saveur varie en fonction du terroir, de la variété d’olive, de la date de la cueillette et du savoir-faire du moulinier.

Ces deux dernières étapes sont aujourd’hui majoritairement remplacées, dans les moulins modernes, par une seule étape de centrifugation.