Oeno tour dans le Luberon

source https://www.provence-mag.fr/10-caves-10-raisons-de-decouvrir-vins-luberon/

Souvent méconnue, cette AOC recèle des perles (caves et vins). 10 étapes pour que les vins AOC Luberon n’aient plus de secrets pour vous!

Une AOC, un territoire

L’AOC, créée en 1988,  s’étend sur 36 communes pour 52 caves particulières, 10 caves coopératives (pas mal, non ?). Les vignes s’étalent sur les coteaux du massif du Luberon. Si rouges (aux arômes de fruits rouges ou avec des notes épicées), rosés (aux arômes de groseille et fraise marqués, parfois plus exotiques) et blancs (aux arômes de pêche et pamplemousse, de miel ou de pain grillé) sont produits, c’est le rosé qui représente la majorité de la production (47%), devant le rouge (29%) et le blanc (24%).

Notre découverte sera donc fortement parfumée de fruits rouges !

c’est parti pour un périple vigneron de Robion à Gargas

1 – le Domaine des Peyre – Robion

Quand on aperçoit le domaine, on n’a pas l’impression d’arriver dans une cave, mais plutôt une galerie d’art à ciel ouvert. Car ici, vin et art contemporain sont subtilement mariés. Un lieu atypique !

7 vins sont produits, dont 3 en AOP Luberon : Le Domaine des Peyre (rouge) aux arômes de sabayon de fruits rouges, le Scoop (blanc) aux arômes de chèvrefeuille, Le Paparazzi (rosé médaille d’or 2016 guide Gilbert et Gaillard, cité dans le guide des vins Hachette) aux arômes de pamplemousse.

Des visites guidées sont proposées pour découvrir le domaine et les vins. La meilleure façon de visiter !

2 – Château la Verrerie – Puget s/ Durance

Une superbe demeure, entre pins, oliviers et des vignobles en agriculture biologique.

Ici, nous sommes chez les pionniers de l’AOP, puisque le domaine est exploité depuis plus de 35 ans par la même famille, après que le grand-père, Jean-Louis, fût tombé amoureux de cette terre

3 cuvées Luberon naissent dans ces terres :

  • « Bastide de la Verrerie », en blanc (avec des notes fleuries) et rouge (avec des notes de réglisse et violette fraîche)
  • « Château La Verrerie » en rouge (en arômes de fruits noirs confiturés et des notes balsamique), rosé (sur des arômes floraux et d’agrumes)
  • « Grand Deffand », en rosé (aux notes de fleurs séchées, fenouil et fruits rouges) et rouge (aux arômes d’épices, d’herbes aromatiques).

Bien évidemment, des initiations à la dégustation et visites du domaine sont proposées. A ne pas manquer.

3 – Domaine de Fontenille – Lauris

Ce domaine, c’est un lieu extraordinaire dans une ancienne demeure du XVIIIème siècle restaurée avec luxe et raffinement : une cave, un hôtel, 2 restaurants (dont le Champ des Lunes, 1* au Michelin), une galerie d’art. Majesté, beauté… On est ébloui.

En ces lieux, la vigne est présente depuis 1638 avec un domaine de 12 hectares, agrandi à 35 hectares en 1748. La famille Savornin restera aux commandes de ce domaine jusqu’avant la guerre.

En 2013, la rénovation de ce domaine commence sous la houlette de Laurence Berlemont (œnologue, ingénieur agronome et spécialiste des vins de Provence), avec pour objectif de redonner ses lettres de noblesse au lieu et lui redonner sa taille de 35 hectares. En agriculture raisonnée et en conversion bio depuis 2014, le vignoble produit 2 cuvées (Alphonse et Fontenille) en rouge, rosé et blanc, déjà récompensés par des médailles.

4 – Château Val Joanis – Pertuis

La première image de ce domaine, c’est le sublime jardin, composé de terrasses rassemblant potager, verger et fleurs, une oliveraie, un bassin central et une très belle cour carrée, labellisé Jardin remarquable depuis 2005 et élu « Jardin de l’année en 2008 ».

Un lieu de charme et d’émerveillement.

C’est en ces terres que sont produits 2 rouges, 2 blancs.

En rouge… La cuvée « Les Griottes », aux arômes de réglisse, poivre et fruits rouges ; la Cuvée « Château Val Joanis » Tradition aux arômes de réglisse, fruits rouges et épices

En rosé… La Cuvée Joséphine, un vin très fruité et élégant ; La Cuvée « Château Val Joanis » Tradition, légèrement épicé, avec des notes d’agrumes, de fruits rouges

En blanc…La Cuvée les Aubépines, avec sa robe jaune pâle, des arômes d’aubépine et d’acacia ; la Cuvée « Château Val Joanis » Tradition aux notes de fleurs blanches et de fruit

5 – Domaine Marrenon – La Tour d’Aigues

Ce domaine, c’est l’histoire d’amour d’une Brésilienne, Pétula Garcia, qui, en héritant en 1966 d’une maison forestière, en a fait un lieu de fête et de vins, grâce aux vignerons locaux qui ont créé la première Cuvée Marrenon.  Aujourd’hui, 50 ans plus tard, c’est une coopérative de vignerons dont les maîtres-mots sont respect du terroir et savoir-faire vigneron.

Fort de cette richesse, Marrenon offre une gamme de vins rouges, rosés et blancs à son image : éclectique et savoureuse. « Classiques »« Terroirs d’Altitude »« Sélections percellaires » et  ô jolie surprise, une « Cuvée M Brut rosé » aux bulles fines et notes de petits fruits rouges, pêches blanches et agrumes.

Initiations à la dégustation en accords mets&vins, visite et pique-nique en compagnie d’un vigneron (en été), découverte du domaine… Toute l’année, Marrenon s’ouvre aux épicuriens.

Une halte incontournable !

6 – Domaine La Cavale – Cucuron

La famille Dubrule a depuis 1986, métamorphosé une bergerie en domaine d’exception sur 40 ha autour de Cucuron, Cadenet, Lourmarin et Vaugines.

En mai 2017, les nouveaux chais signés Jean-Michel Wilmotte ont été inaugurés, après 7 ans de travaux.  Une longue façade en pierre sèche s’harmonisant avec les courbes du vignoble annonce la métamorphose. Dès l’entrée, le visiteur est projeté au cœur du processus de vinification.

Dans un espace aéré, design, élégant, les rangées de cuves sont rendues visibles grâce à des parois vitrées, et un espace de réception, de vente et d’accueil touristique qui termine le parcours.

Un ouvrage sublime, écrin idéal pour les vins produits avec une exigence particulière.

7 – Domaine les Eydins – Bonnieux

Un domaine de 20 hectares sous le sillage du village, en agriculture biologique avec, à sa tête, Serge seignon, 4ème génération de vignerons sur ces terres.

6 cuvées en rouge (aux notes de fruits rouges, épices, chocolat, sous-bois), 1 en rosé (aux arômes de groseilles, violettes et fruits blancs), 4 en blanc (aux notes de fruits secs, agrumes, pêche, abricot, coing, miel) : une jolie dégustation en perspective.

Cette visite prendra des allures de rencontre avec ce vigneron fier de son aventure familiale et personnelle, de son vin, mais toujours humble, malgré les nombreuses récompenses et mentions obtenues par ses vins.

8 – Domaine la Garelle – Oppède

Voici 25 hectares (répartis entre Ménerbes et Oppède) sur le versant nord du Luberon, qui produisent, depuis 1995 des vins rouges, rosés et blancs de qualité, récompensés dès 1998. Puis, en 2008, à la suite de la vente du domaine, une ère de restructuration s’ouvre pour le domaine : bouteilles, étiquettes, chais, caveau… Tout change, pour créer des vins de qualité issus de vignes âgées de 25 ans pour les millésimes en AOC.

On retrouve, en dégustation, les arômes caractéristiques de l’appellation, notamment les Cuvées du Solstice (en rouge, rosé et blanc), Réserve et Grande Réserve (en rouge) : acacia, fruits blancs, vanille, agrumes, fruits rouges, lait de caramel ( !), menthe poivrée, épices, violette. Une explosion de saveurs pour les palais.

Une belle adresse avec une ambiance sympathique.

9 – Domaine la Citadelle – Ménerbes

Ici, on part à la découverte d’un domaineEt d’un musée. Car oui, la Citadelle, c’est aussi le musée du tire-bouchon, connus par les hélixophiles ou pomelkophiles (l’instant culture !) avec 1200 pièces exposées, dont la plus ancienne française date du XVIIème siècle.

En T, combiné, avec des décorations parfois insolites, en mode « précieux », en format de poche… Et de toutes tailles… On plonge dans l’art de déboucher les bouteilles. Et quel art !

La Citadelle, c’est une référence de l’appellation, mais aussi et surtout l’aventure d’un homme, Yves Rousset-Rouard (connu aussi au cinéma pour avoir notamment produit Les Bronzés puisqu’il n’est autre que l’oncle de Christian clavier), qui, en 1989, rachète un vieux mas avec 8 hectares de terres.

Aujourd’hui, c’est un domaine de 39 ha reconnu, en cours de conversion biologique, une cave posée sur une colline et donc le musée

domaine_citadelle_menerbes_bouteille

10 – Le Domaine Aureto – Gargas

Le domaine Aureto est posé sur une petite colline, avec un panorama sur le Luberon et le Ventoux.

C’est la concrétisation de M&Mme Wunderli, Suisses amoureux de la Provence et Andrea Rhis, patron de l’équipe cycliste BMC qui ont créé, sur une terre de viticulture depuis le XIIIème siècle, un lieu hors des sentiers battus, prolongement oenotouristique de Coquillade Village*****.

Un domaine de 8 hectares en AOC Luberon (et 22 en AOC Ventoux) en culture raisonnée, avec l’exigence de permettre à la vigne de donner les meilleurs grains pour des vins uniques.

On ne peut qu’approuver et louer la démarché écologique d’Aureto, qui utilise des énergies renouvelables : électricité, gaz naturel, solaire, géothermie, pour une cave aux 2/3 construite sous terre (ce qui réduit les besoins en climatisation).

Une seule cuvée est produite en AOC Luberon : la Cuvée « Petit Miracle », un vin rouge aux notes de fruits rouges mûrs, récompensée en concours et par le guide Decanter en 2016.

un p’tit oeno-tour du coté des vins de Saint Chinian

AOC Saint-Chinian

source : https://www.haut-languedoc-vignobles.com/explorer/vins-et-saveurs/vignobles-et-decouvertes/saint-chinian

La vigne s’étend de part et d’autre de l’Orb et du Vernazobre avec en toile de fond les monts du Caroux et de l’Espinouse. Le vignoble de Saint-Chinian, qui s’étend sur 20 villages, produit des vins parmi les plus réputés de la région. L’appellation Saint-Chinian est reconnue AOC depuis 1982 pour ses vins rouges et rosés et depuis 2004 pour ses blancs. Ses deux terroirs sensiblement différents, l’un argilo-calcaire, l’autre sur grès et schistes, marquent les paysages et confèrent à chaque vin sa propre originalité. Des vins fruités, souples et généreux pour la partie Nord composée de sols de schistes et des vins aux profils élégants, denses et corsés pour la partie Sud composée de cailloutis calcaires.

L’AOC (AOP) de Saint- Chinian est la quatrième appellation du Languedoc en volume, avec une centaine de caves particulières, huit caves coopératives.
Les vignerons de l’IGP (indication géographie protégée) Coteaux d’Ensérune, pionniers de la coopération avec la cave de Maraussan inaugurée il y a plus de 100 ans, se sont toujours engagés à la protection de leur territoire d’Ensérune !

MON CONSEIL :

pour profiter du panorama sur le vignoble de Saint Chinian : depuis le col de Fontjun ou du moulin de Saint-Chinian mais chut!

AOC Saint-Chinian – Berlou

Les vignerons ont souhaité une identification de leurs meilleurs terroirs, c’est ainsi que depuis 2004, Berlou bénéficie d’une appellation communale (zone à haut potentiel qualitatif) sur les rouges uniquement pour 5 communes. La singularité de Berlou tient du fait que son terroir est composé de sols schisteux de 500 millions d’années et que le Carignan est obligatoire à hauteur de 30 %.

AOC Saint-Chinian – Roquebrun

Bénéficiant d’un microclimat qui fait surnommer Roquebrun « le petit Nice » héraultais, sur un terroir schisteux à la typicité affirmé, cette appellation communale est composée au total de quatre communes. La récolte se pratique à la main exclusivement et l’élevage ne peut se faire que jusqu’au 1er décembre de l’année suivant la récolte.

Puisqu’on est à Roquebrun, on y reste et on en profite pour visiter le Jardin méditérranéen! Accroché à flanc de colline, sous la tour du village, un jardin composé de terrasses, préserve de nombreuses espèces de plantes méditerranéennes, une véritable collection de plantes succulentes et exotiques à découvrir en milieu naturel. Sentier botanique, expositions temporaires, visites libres ou guidées. Laissez-vous émerveiller par le panorama avant de partir déguster les vins de l’AOC Saint-Chinian Roquebrun à la cave coopérative.

Logo Pays Haut Languedoc et Vignobles

FRUITS CONFITS EN PROVENCE Lilamand, le confisage depuis 153 ans

Des fruits, souvent, des légumes, parfois, confits… Dans cette famille les secrets de fabrication se transmettent de génération en génération. Pierre Lilamand en est le dernier dépositaire.

Pierre Lilamand

Vos gestes et techniques ont-ils évolué en 153 ans ?

Pierre Lilamand : Très peu. Les seules évolutions notables ce sont les nouveaux fruits exotiques comme les kumquats, les ananas victoria ou les kiwis inconnus au XIXe siècle. La vapeur aussi a remplacé le charbon. Autrefois, le feu nu léchait les bassines de cuivre, désormais, c’est un flux constant de vapeur, plus douce.

Quelles sont les grandes étapes et les principes du confisage ?

Pierre Lilamand : L’essentiel réside dans la sélection. Certains doivent être pelés (poires, melons, ananas). On les blanchit, c’est-à-dire qu’on les plonge plus ou moins longtemps dans de l’eau plus ou moins bouillante afin de les ramollir et favoriser la pénétration de sucre. On plonge enfin le fruit dans un sirop de sucre. Le confisage, c’est une succession de 6 à 7 bouillons et de temps de repos de 3 semaines à 1 mois.

Où faites-vous votre marché ?

Pierre Lilamand : On travaille les variétés anciennes avec des producteurs d’ici dont certains vendaient déjà à mon père et à mon grand-père ! On achète surtout en Provence afin de décider avec le paysan du moment parfait de récolte. La maturité parfaite offre un gain gustatif irremplaçable. Nous avons aussi planté 200 abricotiers dans les Alpilles et 2150 amandiers à Maillanne pour garantir les approvisionnements.

SOURCE https://www.myprovence.fr/article/pierre-lilamand-specialiste-fruits-confits-en-provence

MAISON-MUSÉE FRÉDÉRIC MISTRAL à Maillane

Figure tutélaire de la Provence, Frédéric Mistral est un poète flamboyant aux multiples facettes, à l’œuvre foisonnante, ancrée dans son époque et consacrée par le prix Nobel de littérature en 1904. Son travail poétique volontiers épique traverse les thèmes, l’histoire, du légendaire et des modes de vie de la Provence. La demeure a été construite et meublée par Frédéric Mistral en 1876, en vue de son mariage. Il vivra de manière continue et créera nombre de ses œuvres dans cette demeure bourgeoise au décor sculpté évoquant les héroïnes mistraliennes et flanquée d’un grand jardin. Selon la volonté du poète, la maison est conservée, tel qu’il l’a aménagée, avec  la totalité des meubles d’origine. Les rideaux, bibelots, objets utilitaires qui s’y rattachent sont également présents et participent du caractère intime et authentique de cette demeure

C’est la maison dans laquelle Frédéric Mistral vécut avec son épouse et reçut de nombreuses personnalités : le grand chef de cuisine de la Reine d’Angleterre : Escoffier ;  le roi de Belgique ; le président Poincaré 

Gai lesert, béu toun soulèu, l’ouro passo que trop lèu e deman plóura belèu.
 » Gai lézard, bois ton soleil, l’heure ne passe que trop vite et demain il pleuvra peut-être. « 

C’est dans cette maison qu’il terminera Mirèio (œuvre commencée au Mas du Juge) et qu’il écrira Calendau.

Résultat de recherche d'images pour "maillane mistral"

et pour les gourmands, prochain rendez vous chez le confiseur LILAMAND à Saint Rémy de Provence!

https://www.myprovence.fr/article/pierre-lilamand-specialiste-fruits-confits-en-provence

Autour de Saint Chinian

source : http://www.herault-tourisme.com/articles/les-escapades-de-plaisirs-d-herault-7-st-chinian-p-957-1.html

Notre Escapade du jour débute à Capestang, au bord du Grand Bief du Canal du Midi. Quel meilleur point de départ que le sommet de la Collégiale St-Etienne de Capestang pour débuter cet épisode ? Il offre un panorama qui s’étend des Pyrénées aux massifs du Haut-Languedoc, en passant par Narbonne et la Clape, et surplombant les plaines viticoles du Minervois, du Bitterois… et du St-Chinianais. Territoire que nous allons arpenter tout au long de la journée.

D’un parfait style gothique, la collégiale Saint-Etienne de Capestang fut élevée au 13ème siècle sur une ancienne église romane, par la même équipe qui construisit la cathédrale de Narbonne.

Poussons plus à l’Ouest, vers le magnifique village caladé de Montouliers. Perché sur son promontoire rocheux, il domine toute la plaine viticole.
Les plus curieux y découvriront une fontaine dite romaine creusée à même le roc. La légende veut que ce soient les légions de Jules César qui découvrirent cette source et qui l’aménagèrent. Jusqu’au XIXe, ce fut la seule source d’eau du village.

© Hérault-Tourisme - Eric Brendle

En repartant à travers ces paysages de vignobles, nous arrivons à Puisserguier. Un village célèbre pour son château et sa circulade. Néanmoins, nous allons vous proposer de faire une halte bien plus insolite :

Découvrir l’Ecomusée des MémoiRes de Puisserguier ! L’écomusée de la vie d’autrefois est installé dans l’ancienne école publique du village. L’endroit idéal pour remonter le temps ! Une salle de classe d’autrefois, des salles dédiés aux métiers d’autrefois, et une ambiance qui allie convivialité, sourire… et nostalgie d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître.

Après avoir parcouru encore quelques kilomètres à travers les vignes et les collines, en ayant l’impression d’être seuls au monde, nous arrivons à Cazedarnes e à l‘abbaye de Fontcaude. Au milieu de nulle part, construite à proximité d’une source il y a 9 siècles, l’abbaye est lovée dans un mignon petit vallon. L’abbaye est un joyau de l’art roman en Languedoc. Mais Fontcaude, c’est aussi une étape sur un chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (une bretelle). Abbatiale, cloître, musée de sculptures, fonderie de cloches (XIIe s.) sont accessibles à la visite.

Le moment est venu de nous diriger vers « l’épicentre viticole » de cette appellation : Saint-Chinian. Paré de placettes et de ruelles, le patrimoine du village résonne surtout dans l’appellation à laquelle il a donné son nom. Pour découvrir toutes les richesses du village, parcourez-le à pied au départ de la Promenade. Cette place centrale ombragée de platanes où il fait bon vivre contribue à sa réputation.

A quelques mètres de la Promenade, passage obligé à la Maison des Vins, vitrine de l’ensemble des vins de l’AOC Saint Chinian. Cette appellation couvre une palette de terroirs étendus sur 20 villages, 100 caves particulières et 8 caves coopératives.

En Tete a tete avec Dame Carcas!

L’empereur Charlemagne fait le siège de Carcassonne sur laquelle règne le roi sarrasin Ballak. A la mort de celui-ci, son épouse Dame Carcas, lui succède à la tête de la Cité. Le siège de la Cité durait depuis déjà 5 ans lorsque la famine eut raison des derniers défenseurs. Dame Carcas veilla sur la Cité et fit croire à une garde toujours nombreuse : elle disposa des mannequins de paille habillés en soldats et décocha des tirs d’arbalète, visant l’armée assiégeante. La nourriture s’étant raréfiée, un beau jour, il ne resta plus dans la ville qu’un petit cochon et une mesure de blé pour nourrir la population. Dame Carcas gava alors cet ultime cochon avec le reste de blé et le jeta du haut du rempart. Le cochon, en touchant le sol, éclata et de son ventre déchiré s’échappa un flot de bon grain.

Devant ce spectacle, Charlemagne fit aussitôt lever le siège devenu inutile : on avait tellement de blé à Carcassonne qu’on en nourrissait les pourceaux ! Avant que la grande armée ne disparaisse, Dame Carcas fit sonner le cor de la ville pour annoncer la bonne nouvelle aux alentours. C’est alors que l’un de ses vassaux aurait dit à Charlemagne « Sire, Carcas sonne »!

Visite Guidée au sein de la merveilleuse cité de Carcassonne

Située sur la rive droite de l’Aude, la Cité, la cité est un village médiéval encore habité qui compte 52 tours et 2 enceintes concentriques qui totalisent 3km de remparts.  Profitez de mes visites guidées tout au long de l’année en journée et en soirée l’été! la magie est au rendez-vous!

Carcassonne

Corbières, des vins de tradition

De pan e de vin, lo rei pòt venir : avec du pain et du vin, nous sommes les plus heureux du monde

Les Corbières sont un massif montagneux (500 à 900 m d’altitude) correspondant au piémont des Pyrénées et qui s’étend de Carcassonne à la mer Méditerranée, ce qui lui confère un climat d’influence à la fois atlantique et méditerranéenne. La superficie du vignoble est de 10 600 ha revendiqués en AOC Corbières.

Les terrasses, formées par les alluvions récentes de l’Aude et de l’Orbieu (Quaternaire) présente un sol formé de galets roulés, très filtrant sensible à la sécheresse. Bien adapté aux Grenache, Carignan et Cinsault, il donne des vins chaleureux dont l’expression est étroitement liée aux conditions climatiques. Les schistes sont les plus anciens sols, formés de fines lamelles d’argile de couleur noir. Ces sols acides et très filtrants se réchauffent rapidement et permettent la production de blancs et rosés, fins et élégants. Les calcaires durs sont des sols du Tertiaire ou Secondaire, adaptés à tous les cépages, donnant des vins très méditerranéens avec des tannins bien marqués. Les marnes grises, proposent un terroir jeune et basique aux sols froids et humide l’hiver, et secs en été.

Les Corbières ont le cœur rouge ! Cet AOC dégage toute sa force du Carignan (50%), aux vins tanniques puissants et colorés. La Syrah relève avec son goût d’épices, de fruits rouges… le Grenache noir, quant à lui, confère des touches très sucrées, alors que le Mourvèdre produira des vins plus tanniques mâtinés de notes épicées et de confiture. Enfin, les Rosés des Corbières tirent leur élégance du Cinsault. Quant aux vins blancs, encore trop méconnus, ils étonnent par leur fraîcheur et leur souplesse. Le cœur des Corbières c’est aussi son histoire et son patrimoine ! Au détour des chemins de randonnées, capitelles, casots, garennes, murs à abeille… nous interrogent sur les usages passés et présents de ces terroirs agricoles. Que vous soyez flâneurs ou sportifs, à pied ou à vélo, les chemins des Corbières vous offriront de merveilleux points de vue sur ces terres de traditions viticoles, à moins que vous souhaitiez en découvrir toute leur ampleur, du haut des fameuses citadelles du vertige.

source https://www.tourisme-corbieres-minervois.com/corbieres-des-vins-de-tradition.html

A vos agendas : rendez vous avec la truffe le 21 juin 2020 de 09h00 à 17h00

et préparez vous papilles!

C’est le rendez vous d ela truffe d’été dans l’Aude TRAUSSE .

Descriptif

Une journée dédiée à la truffe d’été audoise afin de découvrir la production trufficole traussoise. Marché aux truffes, mais aussi de plantes et de produits régionaux. Toute la journée, marché artisanal, dégustations, bar à vins, restauration truffée sur place, animations pour les enfants… Repas gastronomique autour de la truffe (sur réservation).

On peut en profiter pour découvrir un très beau patrimoine sur notre chemin.

Résultat de recherche d'images pour "truffe aude"

https://www.europe1.fr/videos/embed/3829679

Marseille, coté cuisine

 Marseille Provence Gastronomie 2019 ou MPG2019, sous ce nom de code se cache une initiative du département  des Bouches du Rhône. Donc, c’est la dernière ligne droite avant la fin de cette action de promotion. Une bonne excuse pour se rendre dans la cité phocéenne.

On commence par le marché aux étals alimentaires aux saveurs provencales, on a que l’embarras du choix! Moi, j’ai un (petit) faible pour le marché Bio du mercredi du Cours Julien : fruits, légumes, charcuterie et fromage…un régal pour les yeux avant celui des papilles!

 

Puis direction le bord de mer, il est l’heure de revêtir son tablier de cuisine pour un cours Magistral de cuisine autour du plat emblématique de Marseille… la BOUILLABAISSE, bien sur

L’après midi, direction Aubagne pour un  rendez-vous dans la ferme pédagogique qui produit la brousse du Rove  (AOC obtenue en 2018 ) et des fromages de chèvre fermiers. Sur ce territoire c’est une espèce de chèvres très rustique : la chèvre du Rove qui se nourrit de plantes issues de la garrigue d’où ce gout particulier qui vaut le détour.

 

https://youtu.be/KWADdD4rwf0

Escapade Sètoise

La mer d’un côté, l’étang de l’autre, entre les deux de jolis canaux… Et pourtant “l’île singulière” n’a rien de balnéaire. Car, même hors saison, le premier port de pêche du littoral français est toujours en effervescence.

En descendant au-delà de Montpellier, jusqu’à Sète, on s’attendait à retrouver l’atmosphère des stations balnéaires de notre enfance : du béton, des promenades saturées de marchands de glaces et de manèges, et des plages aménagées. Mais Sète ne ressemble ni à Palavas ni à La Grande-Motte. “L’île singulière”, comme l’avait baptisée Paul Valéry, enserrée entre la mer et l’étang de Thau, est avant tout un port de pêche, le premier du littoral français méditerranéen. Ses chalutiers, ses thoniers, sa criée en font une ville « travailleuse » et vivante. Une ville culturelle aussi, dont les canaux, les vieux quartiers de pêcheurs et les ruelles lumineuses continuent d’inspirer artistes et cinéastes.Depuis les halles, par le passage du Dauphin, on arrive le long du canal Royal, où s’alignent des centaines de bateaux de pêcheurs colorés. Les petits en repèrent même un qui a coulé à pic. C’est là qu’en août, à la Saint-Louis, ont lieu les fameux tournois de joutes. Perché sur un bateau, un jouteur protégé par un pavois (bouclier) tente de faire tomber l’adversaire à l’eau avec sa lance. La tradition remonte au Moyen Age, mais continue d’attirer locaux et touristes. La promenade le long du quai de la Marine, bordé de restaurants et de boutiques, est agréable. Au pont de la Savonnerie (2), embarquement immédiat dans l’un des bateaux de Sète Croisières, pour découvrir la ville au fil de l’eau. Le Canauxramapour une visite des canaux en passant sous les neuf ponts, ou L’Aquarius, qui sort en mer.

Retour face à la criée (3), devant laquelle une trentaine de chalutiers déchargent des cageots de poissons. De l’extérieur, cet immense hangar ne ressemble pas à grand-chose. C’est à l’intérieur que le ballet se joue, et que défilent bacs de dorades, de rougets, de seiches – il se vend jusqu’à 700 lots par heure aux enchères. Dommage, les acheteurs ne crient plus à l’ancienne, mais appuient simplement sur un bouton pour passer commande – la criée sétoise a été la première d’Europe à être informatisée.

Direction : “La Mamma”. Comme attiré par le clocher de la décanale Saint-Louis (4), qu’on aperçoit depuis les quais, on quitte le bord de l’eau pour rejoindre le Quartier haut. L’ancien fief des pêcheurs « marins » a gardé le charme d’antan, ses ruelles étroites, ses petites maisons de deux étages aux façades roses et jaunes. On s’arrête place de l’Hospitalet, devant l’opulente sculpture de Richard Di Rosa  : La Mamma. C’est face à cette femme pulpeuse aux lèvres charnues que l’on s’arrête pour dîner de quelques tapas, au café Le Social  : un bar de copains, fief d’une des sociétés de jouteurs sétoises, où l’ambiance est à la fois populaire et branchée.

article du Monde https://www.lemonde.fr/m-voyage-le-lieu/article/2016/02/16/deux-jours-a-sete-la-bouillonnante_4866317_4497643.html

Du Vin et de l’Art en PROVENCE

Depuis 2002, Château La Coste porte une attention toute particulière au traitement des vignes, au processus de vinification et à la qualité du vin produit sur ses terres.

L’architecte Jean Nouvel a ainsi été chargé de réaliser une cuverie de technologie avancée afin de produire le meilleur vin possible. Cette technologie permet aujourd’hui l’expression naturelle du vin et offre une nouvelle dynamique à une tradition ancienne.

Découvrez les vins Château La Coste et initiez-vous aux méthodes de vinification en visitant notre chai réalisé par Jean Nouvel, suivi d’une dégustation des vins rouge, rosé et blanc.

Château La Coste apparaît aujourd’hui comme un domaine où les vignes, l’art et l’architecture s’expriment librement. Artistes et architectes y participant sont invités à visiter le lieu et à découvrir la beauté de ses paysages, puis à choisir l’emplacement qui accueillerait leur création.
Le domaine continue de se développer avec un certain nombre d’installations à venir.
Venez vous promener à travers bois, collines, champs d’oliviers et vignes du domaine afin de découvrir les oeuvres d’art et installations des artistes et architectes contemporains invités.
Tadao ANDO, Louise BOURGEOIS, Alexander CALDER, Mac COÍLÍN,
Frank O. GEHRY, Liam GILLICK, Andy GOLDSWORTHY, GUGGI,
Carsten HÖLLER, Paul MATISSE, Tatsuo MIYAJIMA, Jean NOUVEL,
Jean-Michel OTHONIEL, Jean PROUVÉ, Sean SCULLY, Richard SERRA, Tom SHANNON, Michael STIPE, Hiroshi SUGIMOTO,
TUNGA, Franz WEST.

 

un p’tit air de printemps!

Vous le sentez ? Mais oui, ce petit air de printemps qui commence à pointer le bout de son nez ! Il est partout : dans les champs avec les amandiers en fleurs, dans les collines avec les asperges sauvages qui n’attendent qu’une bonne omelette pour diffuser toutes leurs saveurs et dans les villes avec le retour des hirondelles ? Bref, il est grand temps de prendre l’air.

Demandez nous le programme!

 

Carol Milliez met les vins, la gastronomie et le terroir à l’honneur avec ProwineTour

Présentation

Carol Milliez a crée Prowinetour, est une association spécialisée dans l’organisation de prestations d’oenotourisme, il y a maintenant 8 ans et à l’époque c’était vraiment une pionnière. Grâce à ses services, découvrez les vins, la gastronomie et notre belle région autrement!

Expliquez nous ce que vous faites, depuis quand, pourquoi … 
Nous organisons des escapades guidées dans les vignobles du Sud de la France, des ateliers de dégustations de vins, des cours de cuisine et des ateliers de Mixologie (pour apprendre à faire des cocktails).

Nos clients sont des curieux qui viennent se faire plaisir ou des amateurs de vins; notre objectif, c’est de créer du lien entre le vigneron et le visiteur.

Décrivez nous vos projets à venir, vos objectifs, vos rêves…
Nous souhaitons intensifier nos offres : bientôt, un cours sur la fabrication des macarons, une visite privée dans un domaine viticole, une balade gourmande dans la ville qui reste un vraie terrain de jeux!… Moi je rêve d’un très grand marché hebdomadaire aux saveurs de la Méditerranée sur l’esplanade…
montpellier-now
Depuis quand habitez vous à Montpellier ? 
Depuis 17 ans

Pourquoi avoir choisi Montpellier ? 
Parce que c’est une ville dynamique, jeune, qui ose beaucoup de choses… rien ne pouvait prédire lorsque la ville est née en 985 que cette ville aurait un tel destin!

Quel est votre endroit préféré à Montpellier ? 
J’aime beaucoup le jardin des plantes pour me « poser », bouquiner et la place de la Canourgue

Quelle est votre équipe de sport préférée ? 
MHR Féminine

Que pensez vous de ToutMontpellier.fr ? 
C’est un excellent moyen pour créer un réseau dynamique et donner un peu plus de visibilité à nos actions promotionnelles

LA PROVENCE DES PAPES version Escapade viticole*

Une excursion 100% vin!

Des vignes et des oliviers…mais pas que ! Un terroir multiple, riche en Histoire et en parfums….

dentelles-montmirail-12-3001504167080_FEDESitué au cœur des Dentelles de Montmirail, le vignoble de Beaumes de Venise a été promulgué Côtes du Rhône pour ses vins rouges. Mais Beaumes de Venise, c’est d’abord le Muscat, de l’or en bouteille. Il est connu dans le monde entier, et a la réputation d’être parmi les meilleurs. Vous pourrez déguster ce fameux cru aprés la visite de la cave  d’un domaine viticole.

"Enfant des Dentelles de Montmirail, Beaumes-de-Venise dernier-né des crus de la Vallée du Rhône. Le vignoble vous offrira un panorama exceptionnel sur les Dentelles de Montmirail.oile un terroir à la signature forte. Contraste de miel et de rugosité, de paix et de force, lieu de paradis encore préservé."
CHRISTOPHE TASSAN Sommelier Ambassadeur du Rhône
un peu d'histoire : les premiers Muscats furent plantés à Beaumes vers 600 avant J.C. par les colons grecs. Dès 1309, le Pape Clément V et la Chambre apostolique possèdent une muscadière. Si les guerres de religions du Moyen-Age réduisent fortement le vignoble, les grands du royaume dégustent régulièrement le Muscat. 

Mais il est grand temps de se diriger vers Cairanne, dernier-né des crus de la vallée du Rhone. Amateurs de photos, le vignoble vous offre un panorama exceptionnel sur les Dentelles de Montmirail!

"Caché derrière un paysage mélodieux, Cairanne dévoile une étonnante plénitude soigneusement organisée, enrobée d’une patine de velours."
CHRISTOPHE TASSAN Sommelier Ambassadeur du Rhône

 

Enfin, nous termirons cette superbe journée à Châteauneuf du Pape c’est le CRU le plus prestigieux cru de la Vallée du Rhône coté Sud!

Les vestiges du Château offre  une vue imprenable sur toute la vallée jusqu’à Avignon,  le  vignoble, la vallée du Rhône, les Alpilles, le Luberon, le Mont Ventoux…bref, c’est un concentré de Provence sous vos yeux!.

Si nous avons encore un peu de temps un sentier balisé qui part de l’ouest du village pour un circuit à travers les vignes en passant par le Rhône qui vous permet de voir les vignes de près.

 

carte-de-l-Appellation

Le vignoble fut à l’origine planté par les Papes au Moyen Âge, et est renommé depuis le XVIIIe siècle. Châteauneuf du Pape devint en 1936 la première appellation d’origine contrôlée reconnue officiellement dans les Côtes du Rhône. Coté chiffres : Il s’étend sur plus de 3300 hectares et est exploité par 55 domaines viticoles et près de 300 vignerons. 

 

 

* l’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Visite thématique : l’influence de Montpellier dans l’histoire de la viticulture française

On a pour coutume de dire que Montpellier est la capitale de la viticulture…et non la capitale du vin en France, ce qui n’est pas tout à fait pareil!
C’est l’objectif de cette visite que de remplacer Montpellier au cœur du grand marché des vins Languedociens mais pas que….D’abord un petit rappel historique, le Languedoc est bien un berceau de la viticulture en France…25 siècles, il y a 2500 ans cette ville n’existe pas mais pas très loin, à Lattes il y a été retrouvés des raisins fossilisés (source J. Clavel)…ça y est la voie de la viticulture était ouverte. Tantôt triomphante après la crise du phylloxera tantôt dramatique – grande révolte des vignerons 1907, retracer l histoire du vin ici, c’est forcement parler de ses hommes qui bien qu’étant extérieur au monde du vin,  y ont laisser quand même leurs empreintes :  Arnaud de Villeneuve,  Rabelais et sa dive bouteille, Jacques Coeur…. Ainsi, vous le constatez, les vins ici ont une histoire!

800px-Jean-Antoine_Chaptal_(1756-1832),_comte_de_ChanteloupChaptal, père de la chaptalisation…..diplômé de l’école de médecine de Montpellier  Jules-Emile_Planchon._Photograph_by_Huguet-Moline._Wellcome_V0027022Planchon, il sauve le vignoble français en identifiant le mal qui provoque le phylloxera (square en face de la gare de Montpellier)

pour compléter la visite, je vous invite à lire https://www.croquelinottes.fr/livre/1588113-21eme-siecle-des-vins-du-languedoc-jean-clavel-causse-editions

Uzès, confidentielle et élégante

 

Mais Inimitable les jours de marché !
Située à quelques kilomètres du Pont du Gard, Uzès se love dans un vallon verdoyant, c’est en effet à ses pieds que coule le source d’Eure qui ira alimenter le Pont du Gard .
Venir à Uzès, c’est renouer avec le charme d’une petite ville provinciale qui s’anime les jours de marché, le samedi matin et qui nous invite à la flânerie dont la réputation a depuis longtemps franchi les limites de la région. Il se tient de la Place aux Herbes et sous les arcades
Ceinturée par le boulevard Gambetta, la ville médiévale est un dédale de ruelles et de places ombragées bordées d’Hôtels particuliers classiques, c’est auss l’un des plus vastes secteurs sauvegardés de la région. Profitons en…laissez vous bercer par le charme de cette ville secrète!

Balade Guidée et Gourmande à Montpellier

Aujourd’hui, direction Montpellier pour une visite pas tout à fait comme les autres : c’est une visite durant laquelle nos sens seront à l’honneur!

Départ de la place de la Comédie,  qui concentre une grande partie de la vie sociale de la ville, nous nous arrêterons sur quelques éléments d’architecture avant de poursuivre en empruntant le chemin de St Jacques.

7170701706_1f05744771_m

puis déambulation dans les ruelles médiévales de la ville, pour y découvrir quelques curiosités souvent amusantes…. et l’immanquable rue du Bras de fer.

Sans oublier, bien sur, un passage par le quartier St Roch et son trompe l’oeil….tiens, tiens, Saint Roch et son chien, ça vous parle?

IMG_0414021-montpellier-big

7170833178_3cbcb12964_m

Mais l’heure avance et il faut poursuivre vers l’arc de triomphe, si si …plus beau que celui de Paris et surtout plus ancien. La ville de Paris aurait elle copié Montpellier?

montpellier

Avançons nous vers la majestueuse Place de la Canourgue, fin de notre balade guidée mais démarrage de notre dégustation méditerranéenne. J’ai hâte!

6786_place-de-la-canourgue_montpellier

Dégustation en privé d’huitres et de Picpoul de Pinet

Rendez vous aujourd’hui sur l’étang de Thau, magique en cette saison pour une dégustation d’huitres et de Picpoul de Pinet.

Une cabane au bout du chemin de terre, c’est là! Un lieu confidentiel face au Mont St Clair. Magique, tout n’est que luxe, calme et volupté!

Après une balade en bateau pour nous aider à comprendre comment se déroule l’élevage des huitres, retour sur la terre ferme pour notre dégustation privée; un tête à tête avec des produits du terroir d’une qualité exceptionnel!

Juste un très bon moment, hors du temps! IMG_0732-300x225

11174519_1614424702128144_4099094816279912981_o

Prestation pour groupes uniquement : privatisation de l’espace dégustation et du bateau. N’hésitez pas à me consulter.