Pâques 2022 au Pont du Gard

Après avoir était mise en sommeil pendant deux ans, la fête de Pâques revient au Pont du Gard le dimanche 17 et lundi 18 avril et fait peau neuve !

https://www.pontdugard.fr/fr/evenement/paques-au-pont-2022

Dégustations, pique-nique, produits du terroir

Les goûts et les saveurs de la garrigue seront à l’honneur avec le marché méditerranéen, les dégustations et le fameux pique-nique fermier.

. Un marché de producteurs dans la montée de Mémoires de garrigue avec des jus de fruits, vins, fromages, confitures et produits de saison.

De 10h à 18h, dans la montée de Mémoires de garrigue

. Le pique-nique fermier : A l’ombre des chênes verts, au pied des oliviers, installez-vous au gré de vos envies… N’oubliez pas de réserver votre panier pique-nique auprès de Bienvenue à la ferme et sur www.tourismegard.com

Participation de 17€ par personne.

Pique-nique à Garrigue en fête (EPCC PONT DU GARD)

LIBERTÉ, CRÉATIVITÉ et GÉNÉROSITÉ

Ma devise du mois de mars et des autres mois aussi!

MARS 2022

Difficile de rester joyeux et enthousiastes, certes, avec cette actualité qui nous rattrape,

C’est pourtant un joli mois de mars que je nous souhaite, un mois où cette belle trilogie LIBERTÉ CRÉATIVITÉ GÉNÉROSITÉ sera à l’honneur.

Oui, célébrons la GÉNÉROSITÉ avec nos nouvelles visites dégustations à Montpellier les 04/11/18 et 25 Mars : un subtil condensé de visite guidée et de gourmandises!

Quelques dates pour la faculté de médecine de Montpellier les 08/16/22 et 26 mars

RDV avec la CRÉATIVITÉ de RICARDO BOFILL le 10 mars à 15h – avec une visite guidée Découverte du quartier d’Antigone, je vous invite à lire mon article qui est consacré à Ricardo Bofill, l’architecte qui a dessiné ce quartier.

Le 17 mars, vive la LIBERTE, on prend une bouffée d’air frais au sommet de l’arc de triomphe de Montpellier!

Panorama à couper le souffle !

Pour les visites guidées de Nîmes, Arles et Sète, merci de me consulter.

Adios Ricardo,

corniche imposante d’Antigone

Le 14 janvier dernier, nous avons appris le décès de Ricardo Bofill (1939-2022), architecte et concepteur du quartier d’Antigone à Montpellier, quartier initié par le maire George Frêche.

Il était revenu au mois de Juillet 2021 dans notre ville pour une séquence émotion, il n’y était pas revenu depuis 20 ans! Selon les personnes qui étaient présentes à ce moment là autour de lui, il y eut, dit-on, beaucoup d’émotions.

L’émotion de voir son “oeuvre ” montpellieraine accomplie, pas accomplie dans le sens de “fini” mais dans celui de la maturité, d’un quartier qui existe de manière à part entière. Il a été ému aussi de comprendre à quel point ce quartier d’Antigone, son quartier avait inscrit Montpellier dans l’histoire des villes où se joue un renouveau architectural, ces villes qui réfléchissent leur projet urbain, ces villes qui comme Montpellier, ont imaginé que le futur était là, sur ce terrain en partie militaire hors de la ville. On est en 1978…C’est le début de cette folle aventure : ouvrir la ville vers l’est et abandonner le style architectural dit International (Polygone/Triangle) pour une architecture qui se voudra audacieuse, déroutante, démesurée sous la houlette d’un architecte qui commence à se faire remarquer Ricardo Bofill.

Il a fallu y croire, convaincre, oser penser que c’était possible, oser offrir quelque chose de différent…on était fin des années 70 dans ce qui n’était encore qu’une petite ville de province. je vous laisse imaginer!

Il en a fallu du courage, je pense à Bofill, pour imposer son “style”, sa touche “Bofillienne”, son esthétisme néo classique. Lui, qui aimait dire ” faire de l’architecture sociale” au service des classes populaires.

Il a réussit, je pense, à faire un lien, 40 ans après, entre la ville ancienne et celle du XX eme siècle. Lors de son passage en 2021, il avait toujours des idées pour moderniser le quartier, son quartier! Ce fut son denier regard sur Antigone qui aujourd’hui devra faire sans lui.

40 ans après, ce quartier a réussi à s’affirmer malgré les critiques et moqueries. Il fait désormais partie de notre quotidien, s’inscrit dans notre patrimoine y compris dans notre patrimoine de citoyen et c’est un vrai témoin d’un moment fort de l’histoire locale; d’ailleurs Antigone s’est vu décerné en 2018 le label d’architecture contemporaine remarquable. Mission accomplie Ricardo!

Bofill vu par un autre architecte Piet Boon – Studio Piet Boon 

 “Dès le début de sa carrière, il s’est intéressé par le monde qui l’entourait, par le fonctionnement de la société et par l’évolution de celle-ci comme un organisme vivant. Tout est en relation avec le fait de vouloir réaliser des projets qui valent la peine. Cette réflexion et l’empreinte de toutes ces personnes ajoutent de la profondeur et de la qualité au travail.”

Réaction de Michaël Delafosse,

Maire de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole

Je viens d’apprendre avec stupeur et une profonde tristesse la disparition de l’architecte catalan Ricardo Bofill. Il est pour tous les Montpelliérains, tous les amoureux de Montpellier, une figure familière. Avec Georges Frêche, ils ont porté le projet novateur d’Antigone, développant la ville vers la mer. Au moment où les voitures étaient omniprésentes dans nos villes, il réalise une artère piétonne d’1,5 kilomètre.
Quand les maires plaçaient le logement social en périphérie des villes, Ricardo Bofill défendait la réalisation du logement social dans la ville, en posant une esthétique architecturale méditerranéenne.
Si Ricardo Bofill est un grand architecte international qui a porté de nombreux projets à travers la planète, il est profondément attaché et lié à Montpellier. Son nom, sa personnalité, font indéfectiblement partie de la grande histoire de Montpellier.
Au mois de juillet, j’avais invité Ricardo Bofill, sa compagne Marta de Vilallonga et son fils Pablo, à venir à Montpellier. C’était la première fois depuis plus de 20 ans qu’il marchait dans le quartier Antigone. Le désir commun qui était le nôtre était de continuer le travail d’Antigone, avec la percée vers le centre historique, mais aussi de questionner son œuvre, de s’interroger pour enrichir le quartier.
Je l’avais amené sur le rooftop de l’Arbre blanc. Il était débordant de projets, très heureux de voir qu’Antigone dialoguait bien avec le geste architectural de Sou Fujimoto. Il manifestait une profonde fierté de voir tous les aménagements le long du Lez, la reconquête de ses berges.
Il a réalisé une œuvre à la fois architecturale et d’ambition pour l’espace public, fait majeur à la fin du XXème siècle.
A cet instant, mes pensées les plus profondes vont vers sa famille, les équipes du 
Taller de arquitectura, mais aussi vers tous les Montpelliérains qui ont travaillé avec Ricardo Bofill.
Je me rendrai à ses obsèques. Dans les jours qui viennent, plusieurs hommages lui seront rendus : une exposition rétrospective à la Médiathèque Emile Zola, la dénomination d’un lieu en coeur de ville, un portrait sur la façade et un registre de condoléances à disposition du public à l’Hôtel de Métropole. Si Montpellier la surdouée avait un quartier, assurément, ce serait Antigone.”

 
Michaël DELAFOSSE, maire de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole

Van Gogh : la véritable histoire de l’oreille coupée – article du Parisien

C’était le 23 décembre 1888. Dans «l’Oreille de Van Gogh», l’historienne Bernadette Murphy apporte de nouvelles révélations sur cet épisode de la vie du peintre maudit.

Je vous invite à découvrir cet article écrit par Yves Jaeglé le 23 décembre 2017

https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/van-gogh-la-veritable-histoire-de-l-oreille-coupee-23-12-2017-7468557.php

et bien sur le livre!

Que s’est-il passé à Arles cette fameuse nuit du 23 décembre 1888 où Vincent Van Gogh s’est tranché l’oreille ? Pendant près de cent trente ans, la nature de sa blessure et les raisons de son geste ont divisé les spécialistes. Pour tenter de comprendre, Bernadette Murphy mène l’enquête. Telle une détective, sept ans durant, elle arpente musées et salles d’archives, va voir là où personne n’avait jamais songé à chercher. S’appuyant sur la correspondance et l’œuvre de Van Gogh, elle déconstruit les mythes. Sous sa plume, tout un monde, toute une époque ressurgissent : les “cafés de nuit”, les maisons de tolérance, les amis et modèles, Gauguin, et Theo, le frère adoré.

Ce livre passionnant, au suspense digne d’un thriller, est le récit de ses années de quête

https://www.placedeslibraires.fr/livre/9782330084615-l-oreille-de-van-gogh-rapport-d-enquete-bernadette-murphy/

Le vendredi, c’est Visite guidée et dégustation à Montpellier!

Visite guidée de l’Ecussion de Montpellier en français de 1h30 encadrée par une guide conférencière puis 1h00 de dégustations dans un restaurant.

Pendant 01h30, laissez-vous guider à travers le centre historique de Montpellier et ses lieux incontournables de la Place de la Comédie au quartier Saint Roch tout en déambulant par les Places de la Canourgue et Jean Jaurès, le charme de la Rue du Bras du fer et l’imposante façade de la Cathédrale… vous ne verrez plus Montpellier de la même façon!
Ensuite, rendez-vous pour la dégustation Vins, fromages et charcuteries pour le plus grand bonheur de nos papilles!

Conviviale, cette visite est parfaitement adaptée aux groupes d’amis et épicuriens!

réservation obligatoire ci dessous

https://book.montpellier-tourisme.fr/fr/evenements/494973/visite-d%C3%A9gustation-%C3%A0-montpellier-avec-prowinetour/afficher-les-details

Moi et Van Gogh à Arles

La nuit étoilée sur le Rhône – Musée d’Orsay

« J’ai un besoin terrible de, dirai-je le mot – de religion – alors je vais la nuit dehors pour peindre les étoiles ». Vincent à Théo.

Il peint Vincent, un peu comme un sacerdoce, il peint comme s’il était rentré en religion, alors, oui il l’a été dans ses jeunes années, sans grand succès…

Vincent s’installe à Arles en février 1888 avec l’idée fort honorable (mais d’où lui vient cette idée?) de créer une résidence d’artistes comme on dirait aujourd’hui. Noble idée qui ne sera jamais couronnée de succès, je vous en reparlerai lorsque j’évoquerai la maison Jaune.

Alors qu’il écrit au peintre Emile Bernard : « Mais quand donc ferai-je le Ciel étoilé, ce tableau qui, toujours, me préoccupe ? ». il finit par se lancer et ce sera La terrasse d’un café sur la place du forum à Arles (Otterlo, Rijksmuseum Kröller-Muller) puis ce tableau intitulé Nuit étoilée (musée d’Orsay) avant Nuit étoilée (1889, New York, MoMA), plus tourmenté et vraiment incandescent.

Mais revenons à ce tableau La Nuit étoilée sur le Rhône: il y a tout d’abord ce fleuve- source d’inspiration de Vincent- (il vit d’ailleurs à deux pas de là) dont on ne distingue pas tout à fait les berges, une masse mouvante bleutée – un bleu franc, couleur encre à certains endroits striée de jaunes. Dans ce tableau, ce n’est pas la nuit qui est noire mais bel et bien le fleuve!

Puis il y a les lumières des lampadaires à gaz de la ville sortent de boules de feu-qui se reflètent dans les eaux sombres du fleuve striant l’eau de traînées jaune-orangées formant une sorte de continuité, un fil conducteur entre la terre et l’eau.  

Enfin, le ciel de nuit, quel ciel! Vincent le décrit sous les termes d’un “ciel est bleu-vert“,percé dans sa partie centrale d’une trouée bleue claire, complètement hypnotisant qui me fait penser à une voie lactée! Et il y a ces étoiles aux formes florales d’un jaune pale pareilles à un feu d’artifices. Oui, c’est cela l’oeuvre de Van Gogh, un feu d’artifices des sens visuels!

Dans une lettre à sa sœur Vincent écrit : « Souvent, il me semble que la nuit est encore plus richement colorée que le jour ». Oui, comme le disait Vincent, c’est une nuit où il a peint les étoiles!

Visite Guidée à Arles sur demande

Une Journée pas comme les autres! Du vin, de l’huile d’olive et des vieilles pierres!

Janvier 2022

Comme le dit l’adage, le soleil était dans nos cœurs parce que dehors, il a fait froid! Mais la journée fut réussie.

Le matin, nous sommes partis à la découverte du quartier ancien de Montpellier – l’Ecusson- les 1000 ans d’histoire de la ville. Que 1000 ans, c’est rien 1000 ans à l’échelle d’une ville. Oui, Montpellier est une jeunette dans la cour des “mastodontes” historiques de notre région : Narbonne, Nîmes, Arles… mais nous n’avons pas à rougir de notre patrimoine, qu’il soit médiéval ou classique.

arc de triomphe de Montpellier

Nous avons déambulé, un peu poussé par le vent je dois dire, mais la balade guidée à été riche d’échanges, de rires, de pensées pour les absents et à permis à ce groupe d’amis de longue date de mieux apprécier notre ville.

Puis est arrivée l’heure du déjeuner, direction Les Bains- le maillot n’est pas indispensable- mais il est vivement conseillé d’être habillé quand même! Cette belle adresse centrale reste fidèle à sa réputation. Un grand merci à Franck et à son équipe pour ce moment qui a enchanté nos papilles!

Après nous être réchauffés au restaurant, le programme s’est poursuivi avec d’autres réjouissances. Une visite de l’oliveraie au nord de Montpellier et dégustation de jus de fruit, je veux bien sur parler d’Huile d’olive! Pour se poursuivre au cœur du vignoble du Pic Saint Loup pour une dégustation de vins de cette appellation viticole située aux portes de Montpellier. Le manque de temps ne nous a pas permis de nous arrêter et de découvrir le charmant village de St Jean de Cuculles, une prochaine fois!

Janvier 2022

Mot de passe “Inspiration”

Et si l’espace d’un instant, on lâchait prise…

Cet hiver, plus que jamais, on a envie de changer d’air, de prendre de la hauteur, de s’en mettre plein les yeux et de se laisser transporter par l’émotion le temps d’une visite guidée.

On s’enivre d’effluves maritimes à Sète en partant à l’assaut du Mont St Clair,

On flâne en levant les yeux dans les vieilles ruelles médiévales de Montpellier,

On (re)découvre l’empreinte romaine à Nîmes, toute en majesté et on se laisse porter par la magie provençale d’Arles.

Vous êtes prêt à appuyer sur pause le temps d’une balade urbaine…

En 2022, ensemble, cap sur une année INSPIRANTE!

Visite guidée & dégustation Vin*et fromage à Montpellier

Vin et fromage

Hier soir, c’était la première pour ce nouveau concept de visite, plus festive et un brin plus conviviale.

L’idée est d’associer plaisirs culturels et réjouissances pour nos papilles.

Donc RDV vers 16h00 pour une visite guidée de l’Écusson (centre historique) de Montpellier, 16H c’est parfait car il y a encore une belle lumière et ensuite en cours de visite l’ambiance change pour basculer en version Noel, et la, on en prend plein les yeux!

dégustation privée de vins et fromages

Vers 18h00 nous avions RDV pour la dégustation en centre ville, bien au chaud et assis (ces 2 éléments sont importants, j ‘insiste, ainsi on est dans de bonnes conditions pour déguster!), les festivités ont pu démarrer!

Mise en bouche avec un champagne, un blanc de blanc de la maison Haton –

La maison de Champagne Jean-Noël Haton a été fondée en 1928. Entreprise familiale située à Damery, elle possède son propre vignoble dans les meilleurs crus de Champagne. Sous l’égide de René Haton, héritier du fondateur Octave Haton, la Maison connaît un véritable essor dans les années 70.

Aujourd’hui, Jean-Noël Haton et son fils Sébastien continuent à élaborer des Champagnes selon des pratiques traditionnelles et méticuleuses : respect des sols, maîtrise des rendements, quête de la maturité optimale, vinification parcellaire… avec pour seul objectif la recherche de l’excellence. Ils poursuivent le travail engagé par le fondateur Octave Haton selon son adage : « La perfection exige la maîtrise de chaque détail. C’est l’expression de l’ensemble qui fait un Champagne d’exception. »

Ensuite, direction le Sud, je veux dire, le Roussillon pour la dégustation d’un vin blanc sec du château de Rey – un 100% Vermentino. Une belle surprise, un nez flatteur et expressif et une Belle robe aux reflets argentés, une bouche ample à l’attaque et qui rebondit en finale sur la fraîcheur.

Puis, on passe au rouge, retour aux portes de Montpellier avec le domaine le Clos d’Elle situé à Cournonterral.

A Huis Clos Rouge, c’est le vin choisit pour cette dégustation, un régal! Un vin épicé et fin avec des tanins souples. Typé de ses arômes de fruits noirs. Un bel équilibre
pour ce vin de caractère. Nous avons tous appréciés!

Assemblage : 50% Syrah 50% Grenache et 12 mois d’élevage en fût d’un et deux vins

  • *toujours avec modération!
Degustation vin rouge et blanc

Vous pensiez tout connaitre de Montpellier?

Aimeriez vous lire Montpellier comme un livre ouvert?

Et ne rien manquer de ses attraits?

Découvrir aussi ses décors cachés?

Se passionner pour son prestigieux passé médical?

ou encore Déambuler dans le plus ancien Jardin des Plantes de France?

Alors, que diriez vous d’une Flânerie dans la vieille ville?

Montpellier est une invitation au voyage surtout un voyage dans le temps.

Dans cette belle lumière qui met en valeur les façades majestueuses des bâtiments, la ville révèle son élégance au fil des rues, places et placettes d’ailleurs toujours animées . 1000 ans d’histoire, quelle histoire! Rien ne pouvez laisser présager que cette “petite” ville du Languedoc deviendrait métropole. Quel destin!

Chaque place a son histoire, son ambiance et chaque hôtel particulier ses récits. Des immeubles cossus de style parisien de la place de la Comédie à la façade singulière de la faculté de Médecine, il y a ici un vrai répertoire architectural que je vous invite à découvrir.

Pour que notre ville vous révèle tous ses secrets, partez à la rencontre de son histoire en ma compagnie!

Aussi pour aiguiser votre curiosité, voici quelques thèmes des visites guidées que je vous propose* : Histoire de la médecine, le Jardin des Plantes, le Centre historique, les plus beaux portraits du Musée Fabre, Port Marianne : la ville réinventée…

Rue du Bras de fer Montpellier

*dont certaines en collaboration avec l’Office de tourisme de Montpellier.

Vivement Décembre!

Une nouvelle visite s’invite en cette fin d’année à Montpellier.

Plus ludique, un brin plus joyeuse avec une touche de fantaisie – quoi de plus normal, on est en période de fêtes! Elle se veut multiple : légère, instructive et fédératrice.

En famille, entre amis ou collègues de travail, retrouvez-vous autour de cette visite dégustation qui fera l’unanimité.

Qu’est ce qui est nouveau dans cette visite? Un format inédit de 3 heures comprenant 2 heures de visite guidée et 1 heure de dégustation*.

Pour la dégustation : les vins régionaux seront au rendez vous (au choix 2 rouges ou 1 vin blanc sec et un vin rouge) accompagnés de fromages et de charcuteries. La dégustation a lieu dans le centre historique de Montpellier, j’ai sélectionné un lieu connu pour sa carte des vins et la qualité des produits du terroir

Bon tremplin vers 2022 qui s’annonce, pour nous, riche en émotions, créations et partages! J’ai déjà hâte de vous retrouver!

*Bien sur, on n’oublie pas que l’alcool un peu comme les chocolats doivent être consommés avec MODÉRATION; l’amour lui peut être donné sans modération!

Montpellier : Monts et Merveilles

Une fois n’est pas coutume, une balade sans guide!

Un très bel article du magazine Geo sur les balades urbaines

https://www.geo.fr/aventure/11-randonnees-urbaines-dans-toute-la-france-194092
15,5 km – dénivelé : 480 m – Difficile.

Garrigue, vieilles pierres et panorama grandiose : voici un parcours exceptionnel à proximité de Montpellier. Il débute à la sortie nord-est de Vailhauquès, le point de départ le plus accessible en transports en commun. Le sentier longe alors des vignes, s’élève en sous-bois et franchit la route départementale D127E6. Puis il monte raide jusqu’au plateau de Nasse, passe près d’un dolmen, et fi le plein nord parmi les chênes verts. Soudain, la vue se dégage sur près de 50 km : «Au nord, se dresse le pic Saint-Loup, la “montagne des Montpelliérains”, à l’ouest, le roc des Deux Vierges, dans le massif de Saint- Guilhem le- Désert, et le mont Saint-Baudille, point culminant du Larzac méridional», énumère François Bou, de la fédération de la randonnée de l’Hérault. Puis on suit la départementale sur 300 m, avant de bifurquer pour contourner le roc de Pampelune, sa falaise d’escalade et les ruines de son oppidum gallo-romain. Plus loin, le sentier longe le domaine viticole de Caravette – connu à Montpellier via la confrérie des «barons de Caravètes», qui intronise les habitants ayant des racines anciennes dans la cité. On se dirige ensuite vers le village de Murles, niché parmi les vignobles de l’Hérault, avant de grimper sur une crête qui ramène à Vailhauquès. A noter, pour les plus vaillants : une partie de ce circuit s’inscrit dans le tout nouveau GR de pays, dit «tour des villages du pic Saint-Loup», un itinéraire en plusieurs jours détaillé dans un topoguide qui sort ce mois-ci.

Ça commence où ?
Place de la Comédie. Prendre le tram 3 jusqu’à Mosson, puis le bus Hérault Transport ligne 117 pour Vailhauquès (attention : un seul bus le matin à 8 h 10, aucun les dimanches et jours fériés). Compter environ 1 h. Départ sur la place du centre commercial de Vailhauquès. Suivre les panneaux «Sentier de l’Arnède à Caravette», puis le balisage jaune.

Pause déj’
Sur le plateau de Nasse, pour jouir du panorama. Ou, si on recherche de la fraîcheur, autour du roc de Pampelune. Au nord-ouest, l’itinéraire passe tout près de l’auberge de Saugras, un restaurant de charme où l’on peut aussi boire un verre.

Pause photo
Au plateau de Nasse pour la vue, superbe. En y arrivant, ne pas manquer le dolmen dit de Mas Reynard, érigé au néolithique.

Attention
Quelques passages raides ou caillouteux dans la première moitié de l’itinéraire – notamment dans la combe en redescendant du travers de Gaspard, après le point 262 de la carte IGN. Prévoir de bonnes chaussures. Gare, aussi, aux traversées de route. Le sentier est balisé en jaune.

Et si vous avez le temps
Baladez-vous dans les ruelles du village médiéval de Murles. Et faites une dégustation dans l’un des domaines viticoles de la région (seul celui de Caravette est accessible à pied depuis l’itinéraire : téléphonez au préalable au 04 67 66 17 96).

Mot de passe Mai 2021 : ENVIE

Il semblerait que les nuages s’estompent et qu’un semblant de vie pointe le bout de son nez!

Alors pour se remettre en jambe, je vous ai concocté un programme de visites pour ce pont de l’Ascension.

Jeudi 13 : 10h00 Montpellier

Vendredi 14 : 10h30 Aigues Mortes et à Nimes à 14h30

Samedi 15 : 10h30 Montpellier et 14h30 à Aigues Mortes

Dimanche 16 : 10h30 Montpellier et 14h30 à Aigues Mortes.

La réservation est obligatoire et le masque aussi! pour réserver : https://lesudmakesmehappy.com/

Dernière ligne droite avant la liberté!

En attendant la réouverture des lieux de culture…


Si vous comme moi vous piétinez d’impatience à l’idée de nous retrouver bientôt tous ensemble, sachez qu’il est toujours possible de se retrouver pour une visite guidée. En attendant le réouverture, on flâne dans les jardins de la fontaine à Nîmes, on se félicite d’avoir découvert la cour haute en couleur de la cour de l’ancien Hotel Dieu d’Arles, on file se régaler aux Halles de Sète et on déambule dans le centre historique toujours animé de Montpellier….Vous voyez, il y a toujours de quoi faire!

A très vite !