le 19 janvier 2010 à la Grande Motte : une reconnaissance!

La Grande Motte a obtenu le 19 janvier 2010 le label « Patrimoine du XXe siècle », attribué par le ministère de la Culture et de la Communication.

Le label « Patrimoine du XXe siècle » a été créé en 2001 par le Ministère de la Culture et de la Communication avec pour objectif de susciter l’intérêt des décideurs, aménageurs mais aussi et surtout du public sur les constructions et ensembles urbains majeurs du XXe siècle construits entre 1900 et 1975, sans distinction de programme (ouvrages d’art, logements, édifices publics, édifices religieux, usines, équipements touristiques, sportifs…). Il était en effet aussi peu concevable, au tournant du millénaire, de se détourner du considérable héritage bâti laissé par le siècle écoulé.

Ce patrimoine est très exposé. Les réalisations sont souvent occupées et aussi parfois en proie à la péremption, au vieillissement prématuré, inadaptation résultant de l’évolution rapide des modes de vie. Il est de ce fait difficile de préjuger de son devenir.

L’établissement de la liste des édifices labellisés – le travail par liste fait penser aux premiers travaux de la Commission des monuments historiques, en 1840 !- a été confié dans chaque région à un groupe d’experts. La liste est validée par le préfet de région.

Plus de deux mille deux cents édifices et ensembles urbains bénéficient du label « Patrimoine du XXe siècle » à travers la France.

La Grande Motte est le seul ensemble urbain en France de cette taille à avoir reçu le label nationa

un peu de lecture https://www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Architecture/Actualites-des-regions/Publication-des-bilans-du-label-Patrimoine-du-XXe-siecle

Musée de la Romanité à Nimes – On plante le décor!

 » Un écrin pour les exceptionnelles collections de la ville, témoins de l’influence romaine »

Avant d’entamer notre déambulation dans ce musée où fourmille pas moins de 5000 pièces exposées, il faut prendre un peu de temps pour découvrir ce musée de l’extérieur. La première réaction quand on regarde ce batiment c’est tout d’abord la surprise : quand meme faire cohabiter 2000 ans d’histoire sur quelques mètres, il faut oser!

Et celle qui a osé c’est Elisabeth de Portzamparc qui remporte le concours en 2011. « Face aux arènes, masse de pierre au dessin magnifique des arcs que Rome a laissé, le nouveau projet rayonne en une présence claire, lumineuse, une architecture presque fluide et diaphane qui semble en lévitation sur le site et sur le jardin archéologique ». Elizabeth de Portzamparc

Alors, ce batiment il ressemble à quoi?

C’est un parallélépipède élégant, lumineux fait de transparence et de légéreté. Habillé d’une « peau »  constituée de 7000 lames de verre qui évoquent la mosaique romaine – une des richesse du musée – cette façade ondulée aux reflets changeants au cours de la journée fait écho aux Arènes. Vous l’aurez compris l’objectif de cette façade n’est pas de venir en concurrence de l’amphitheatre romain mais c’est de jouer la carte de la complémentarité et de créer un fil « imaginaire » entre ces 2 batiments. Bien vu Elisabeth!

D’ailleurs Nimes est une « habituée » dans le mélange des genres architecturaux : en 93, c’est l’inauguration du Carré d’Art – l’architecte, une pointure! Sir Norman Foster. Son batiment fait face à la Maison Carrée, c’est dire la difficulté!

Vous voilà initiez aux subtilités de la façade, prochain rendez-vous la déambulation muséographique. Le rendez-vous est pris!

 

http://www.elizabethdeportzamparc.com/fr/projet/musee-de-la-romanite/

https://museedelaromanite.fr/

 

Balade originale à Montpellier…

img_5237013_L1Découvrez Montpellier différemment: amenez votre appareil photo et ouvrez l’oeil….Rendez vous , bien sur Place de la Comédie, le coeur d ela ville, inimitable pour son ambiance et la beauté de ses immeubles hausmanniens qui la borde et direction les nouveaux quartiers : ANTIGONE ET PORT MARIANNE

Très rapidement, nous voici aux portes du quartier d’Antigone, une très belle lumière vient habillée les facades néo classqiues de Rocardo Bofill, on peut aimer ou ne pas aimer mais on ne reste pas indéfférent devant la monumentalité de cet espace.

téléchargement

Lieu de passage, lieu de vie, Antigone nous mène vers les rives du Lez et le quartier de Port Marianne, nouveau centre de la ville . Balade bucolique le long du Lez et arret à la nouvelle maririe de Montpellier, création de Jean Nouvel et François Fontes, batiment énigmatique mais tellement intelligent!

Balade guidée, durée 2 heures

WEB_CHEMIN_14546_1328190343