Sète,  » île singulière  » de Paul Valéry

 » Je suis né dans un de ces endroits où j’aurais aimé naître.  » Paul Valéry ne tarit pas d’éloges sur Sète, cette  » île singulière  » dans laquelle il vit le jour en 1871. De sa fenêtre, il voit le Canal Royal et les bateaux d’un port qui lui inspirera bien des écrits, dont Variété :  » Il n’est pas de spectacle pour moi qui vaille ce que l’on voit d’une terrasse ou d’un balcon bien placé au-dessus d’un port. L’oeil, dans ce poste privilégié, possède le large dont il s’enivre et la simplicité générale de la mer. « 

On suivra donc la rampe Paul Valéry, transversale à la grand-rue où se trouvait sa maison, et qu’il empruntait lorsqu’il était enfant pour accéder à ce canal d’où il observait les thoniers :  » Le dégoût que ce charnier me causait le disputait en moi à la sensation de beauté réelle et singulière de ce désordre. « 

De là, il faut, bien sûr, gagner le Cimetière marin, baptisé ainsi après que Valéry l’eut immortalisé dans le poème du même nom :  » Les morts cachés sont bien dans cette terre, Qui les réchauffe et sèche leur mystère.  » Le poète y repose depuis 1945. Juste au-dessus se trouve le Musée Paul-Valéry et la salle qui lui est réservée.

Source ARTICLE https://www.lemonde.fr/archives/article/1996/09/13/sete-ile-singuliere-de-paul-valery_3721959_1819218.html

Publié par

admin

Créatrice de circuits, enseignante en ecole d'art et "butineuse" culturelle depuis plus de 15 ans aujourd'hui je souhaite partager, faire découvrir de manière confidentielle comme on pourrait le faire pour des membres de notre famille avec professionnalisme, enthousisame, bonne humeur et générosité. Tout le monde vous le dira...je ne suis pas une guide comme une autre donc soyez prets à vivre une experience différente!

Laisser un commentaire