Monter au Panier à Marseille, ça vous dit?

marseille

C’est de loin le quartier que je préfère à Marseille, jadis évité y compris par les Marseillais eux-mêmes car poursuivi par sa sale réputation de « coupe gorge »,

Aujourd’hui, victime de son succès et oui, le phénomène « Plus belle la vie » étant passé par là, le quartier s’embourgeoise et certains le voient même comme  un « petit Montmartre marseillais ».La-Maison554f3041d4dc4

517Considéré comme le plus vieux quartier de Marseille, déambuler dans le Panier, c’est une vraie immersion en méditerranée : de petites ruelles aussi étroites qu’escarpées, façades défraichies, vieilles enseigne, ce quartier conserve son atmosphère unique!La-Maison554f305d314f8

 

551
Dans ces ruelles piétonnes vous découvrirez de petits bistrots typiques, des artisans uniques, des brocanteurs, antiquaires, ateliers créateurs et concepts stores. De nombreuses boutiques installées au Panier revendiquent le « made in Marseille » que ce soit dans l’habillement, la gastronomie, l’alcool et bien sûr le savon !

537boules

Un peu d’histoire :

C’est au nord de la calanque du Lacydon que les premiers marseillais ont édifiés la cité primitive. Celle-ci s’étendait sur trois buttes :la butte Saint Laurent  à l’ouest, la bute du Panier au centre et la butte des Carmes à l’est. Aujourd’hui plus connu sous le nom de quartier du Panier, à cause de l’auberge « Le Logis du Panier » qui a donné son nom à la rue, puis au quartier.

au XVII e siècle, le Panier voit la bourgeoisie marseillaise délaisser le quartier au profit des nouveaux espaces ouverts sur la Canebière ou la rue de la République. C’est à cette période que le Panier devient un quartier populaire, surpeuplé et mal entretenu et se repliant peu à peu sur lui-même.

Notre découverte de ce quartier (environ 2 heures) s’articule autour de trois places typiques et conviviales : la célèbre Place de Lenche (ancienne agora grecque) du nom d’une grande famille corse, les Linciu, qui firent construire un hôtel particulier à cet endroit. Cette place servant de lieu de rencontre et de marché est celle qui est située la plus en contrebas du quartier. Plus haut nous retrouvons la petite place de Lorette accessible par le passage du même nom situé à la rue de la République. Plus haut encore, la dernière et la plus cachée des places, c’est la place des Moulins. Complètement perchée au sommet de la butte, c’est un espace de tranquillité pour les habitants du quartier. Auparavant, cette place comportait de nombreux moulins qui étaient installés sur ce point le plus haut, d’où son nom. De nos jours, il reste encore un seul et dernier moulin dans le quartier. Elle a la fière allure d’un village provençal avec ses platanes et ses fontaines.

visite panierAlors, vous êtes prêts pour aller découvrir l’âme marseillaise?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *