Ames sensibles, s’abstenir…Conservatoire d’anatomie de Montpellier

Bienvenue au sein de la fabuleuse collection du musée d’anatomie de la fac de Médecine de Montpellier . Dans cette grande salle monumentale ouverte en 1851, on peut détailler plus de cinq milles pièces étonnantes qui disent les travaux de recherche des grands anatomistes de l’école médicale de Montpellier, la plus ancien faculté de médecine d’Europe. Et qui furent aussi les premiers à jouer du scalpel sur le corps humain à partir de 1230.

63« Ici on peut voir des corps mutilés, disséqués, écorchés. C’est la mémoire de maladies qui parfois n’existent plus. Qui dorment. Nous bénéficions ici, à Montpellier d’un patrimoine unique sur le corps ; Autour de ce site, la curiosité est intense. », explique le Professeur Jacques Bringer, le doyen de la fac de Médecine qui s’est décidé à ouvrir les portes alors que la réputation de ce lieu qui ne se visitait pas est planétaire. « J’ai même croisé un jour un créateur de jeux vidéos qui avait réussi à le visiter et qui disait y puiser son inspiration » poursuit le professeur Bringer.  Derrière les vitrines séculaires, emmagasinées depuis 1751, on peut contempler une extraordinaire compilation d’ossements, de fœtus conservés au formol dans des bocaux, des écorchés, des exemples de malformation, des squelettes. Les commentaires préparés par le professeur François Bonnel et son fils le Dr Christophe Bonnel, permettent d’éviter curiosité un peu sordide pour glisser vers l’argumentaire scientifique et médicale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *