Montpellier Insolite : une autre manière de découvrir Montpellier!

Decouvrez Montpellier differement avec cette nouvelle visite guidée « Montpellier Insolite »

Vous pensiez tout connaitre de Montpellier, alors laissez-moi vous surprendre! En effet, c’est sous un autre angle que nous allons arpenter et découvrir la ville.

Mais qu’entendez vous par insolite m’a t on demandé? Et bien, ai-je répondu , une visite peu banale, qui sort de l’ordinaire, originale, un peu déroutante, surprenante…C’est un beau programme, n’est ce pas?

Découvrez les secrets de Montpellier en flanant avec votre guide Carol dans les différents quartiers la ville : le centre ancien – L’Ecusson regorge d’une multitude de quartiers avec chacun une ambiance et une spécificité toute particulière

Suivez moi pour cette visite à la fois hors du temps et historique avec ses adresses secrètes, ses lieux chargés de grandes et petites histoires, ses personnages célèbres et anecdotes variées…

Les points forts de la visite Montpellier Insolite :

Decouverte du quartier Saint Roch, de son histoire et ses bonnes addresses,
Decouverte de nombreux lieux qui se pretent à la photo,
Découvrez le berceau locale du street art,
Quelques hauts lieux de la culture locale,
Decouverte de lieux historiques et maisons de personnages célèbres Marquis de Montcalm, Jacques 1er d’Aragon…).
Qu’en pensez vous?

Coté pratique :

Visite guidée en Francais à pied – duree: 2 heures environ menée par une guide conférencière.

tarif 15 euro/personne

réservation obligatoire

Il n'ya pas de galerie sélectionné ou la galerie a été supprimé.

street art Montpellier
street art à Montpellier- detail
intérieur d’un hotel particulier à Montpelllier

Entre Sète et Marseillan : un vignoble unique au monde

Vous êtes, peut-être, déjà passé sur cette route  entre l’étang de Thau et la plage de Marseillan, dans l’Hérault, sans vous apercevoir qu’elle abrite un vignoble unique au monde.
Près de 4.000 cépages différents y sont soigneusement alignés, par rangs de cinq pieds de la même famille. Cette collection botanique inédite a démarré en 1876 avant de s’établir définitivement en 1949 au domaine de Vassal.
Les pieds de vigne s’y enracinent dans le sable, à l’abri de tout risque de contamination et du redoutable phyloxéra dont les ravages il y a deux siècles sont justement à l’origine de ce conservatoire.
Sur 27 hectares s’épanouissent aujourd’hui des cépages oubliés, comme des variétés inédites de Chardonnay, Pinot ou Merlot.
C’est l’Inra, l’Institut national de la recherche agronomique qui veille sur  cette collection d’exception qui n’accueille que de rares visiteurs mais reste accessible à des chercheurs et des vignerons du monde entier.
Quatre cents espèces sortent ainsi chaque année du domaine. Plusieurs grands noms du vin français ont pris l’habitude de venir y débusquer des cépages « oubliés ».
La famille Plageoles de Gaillac, dans le Tarn, s’en est même fait une spécialité. Elle s’applique à redonner vie à des vins d’un autre âge avec des cépages autochtones – Ondenc, Prunelard, Verdanel ou Mauzac –, conservés à Vassal.
En attendant, le domaine de Vassal continue d’enrichir sa propre collection. Près de 80 « échantillons » atterrissent chaque année au domaine dans l’espoir d’être identifiés. Ces boutures sont apportées par des vignerons qui veulent connaître l’origine de quelques pieds atypiques de leurs parcelles. Ou par des scientifiques partis en exploration « sauvage » dans la garrigue ou la montagne.
Elles peuvent aussi avoir été adressées par un institut sud-africain ou géorgien, qui compte sur Vassal pour les conserver.

source : https://www.grandsudinsolite.fr/964-34-herault-collectionneur-de-vignes.html

autre article : https://lesudmakesmehappy.com/wp-admin/post.php?post=2619&action=edit