Allons visiter l’ecomusée de la Crau!

Venir découvrir la richesse de la Plaine de la Crau à Saint-Martin de Crau .

Construite de façon ludique et pédagogique, l’exposition permanente de l’Ecomusée de la Crau permet de comprendre l’interaction entre l’homme et la nature sur cette plaine pâturée par les moutons depuis des millénaires.

Dans une scénographie à la fois moderne et élégante, l’exposition aborde les grands enjeux de territoire en Crau : l’élevage ovin du « Mérinos d’Arles », la production du Foin de Crau AOP, la gestion de la ressource en eau, dont dépendent 270 000 habitants. On y découvre aussi la richesse du patrimoine naturel contrasté entre steppe aride et bocage verdoyantl, les milieux rares et les espèces protégées qui font la spécificité de ce territoire unique au monde, ainsi que les défis relevés par les gestionnaires pour les conserver.

La Crau est également présentée au travers de vidéos ludiques avec, en point d’orgue, un film d’animation réalisé par Eric Serre, 1er assistant-réalisateur de « Kirikou » et « Azur et Asmar », qui donne une version onirique de la formation de la plaine de la Crau à partir du mythe d’Héraclès. D’autres films d’animation et des dispositifs multimédia interactifs permettront de découvrir de manière insolite les enjeux de ce territoire.

La boutique de la Maison de la Crau vous propose une multitude d’ouvrages sur la faune et la flore, ainsi que des guides, des cartes, les publications du Conservatoires d’Espaces Naturels PACA, mais également quelques souvenirs et cartes postales.

Et pour avoir un aperçu des payasges de la Crau

https://www.youtube.com/watch?v=uA0AQIfAja0

Autour de Saint Chinian

source : http://www.herault-tourisme.com/articles/les-escapades-de-plaisirs-d-herault-7-st-chinian-p-957-1.html

Notre Escapade du jour débute à Capestang, au bord du Grand Bief du Canal du Midi. Quel meilleur point de départ que le sommet de la Collégiale St-Etienne de Capestang pour débuter cet épisode ? Il offre un panorama qui s’étend des Pyrénées aux massifs du Haut-Languedoc, en passant par Narbonne et la Clape, et surplombant les plaines viticoles du Minervois, du Bitterois… et du St-Chinianais. Territoire que nous allons arpenter tout au long de la journée.

D’un parfait style gothique, la collégiale Saint-Etienne de Capestang fut élevée au 13ème siècle sur une ancienne église romane, par la même équipe qui construisit la cathédrale de Narbonne.

Poussons plus à l’Ouest, vers le magnifique village caladé de Montouliers. Perché sur son promontoire rocheux, il domine toute la plaine viticole.
Les plus curieux y découvriront une fontaine dite romaine creusée à même le roc. La légende veut que ce soient les légions de Jules César qui découvrirent cette source et qui l’aménagèrent. Jusqu’au XIXe, ce fut la seule source d’eau du village.

© Hérault-Tourisme - Eric Brendle

En repartant à travers ces paysages de vignobles, nous arrivons à Puisserguier. Un village célèbre pour son château et sa circulade. Néanmoins, nous allons vous proposer de faire une halte bien plus insolite :

Découvrir l’Ecomusée des MémoiRes de Puisserguier ! L’écomusée de la vie d’autrefois est installé dans l’ancienne école publique du village. L’endroit idéal pour remonter le temps ! Une salle de classe d’autrefois, des salles dédiés aux métiers d’autrefois, et une ambiance qui allie convivialité, sourire… et nostalgie d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître.

Après avoir parcouru encore quelques kilomètres à travers les vignes et les collines, en ayant l’impression d’être seuls au monde, nous arrivons à Cazedarnes e à l‘abbaye de Fontcaude. Au milieu de nulle part, construite à proximité d’une source il y a 9 siècles, l’abbaye est lovée dans un mignon petit vallon. L’abbaye est un joyau de l’art roman en Languedoc. Mais Fontcaude, c’est aussi une étape sur un chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (une bretelle). Abbatiale, cloître, musée de sculptures, fonderie de cloches (XIIe s.) sont accessibles à la visite.

Le moment est venu de nous diriger vers « l’épicentre viticole » de cette appellation : Saint-Chinian. Paré de placettes et de ruelles, le patrimoine du village résonne surtout dans l’appellation à laquelle il a donné son nom. Pour découvrir toutes les richesses du village, parcourez-le à pied au départ de la Promenade. Cette place centrale ombragée de platanes où il fait bon vivre contribue à sa réputation.

A quelques mètres de la Promenade, passage obligé à la Maison des Vins, vitrine de l’ensemble des vins de l’AOC Saint Chinian. Cette appellation couvre une palette de terroirs étendus sur 20 villages, 100 caves particulières et 8 caves coopératives.